Rapprocher la science et le développement

Débriefing: Pour ou contre la viande de chien?
  • Débriefing: Pour ou contre la viande de chien?

Lecture rapide

  • Pas de preuve scientifique de la nuisance de la viande de chien pour l'homme

  • La cynophagie reste une question personnelle

  • Les considérations religieuses jouent un rôle dans le choix des internautes

Shares
NOTE: Le texte ci-après n'est qu'un essai de résumé des opinions exprimées lors du débat sur la consommation de la viande de chien sur le site Scidev.Net. Il ne prétend en aucun cas représenter un travail scientifique sur la cynophagie.

Le débat de la semaine sur Faut-il interdire la consommation de la viande de chien? a touché 176,632 personnes en tout pour 4142 réactions, au 1er septembre, à 23:59 GMT.
 
Les internautes ont plébiscité un commentaire, posté par Ratsus Tsanga, du Cameroun, comme la meilleure des contributions:
 
"Moi personnellement, je me méfie des arguments du genre : "Dieu a dit." Pourquoi est-il interdit de manger certains champignons?
Parce que ça contient du poison. C'est à ce genre de conclusions qu'on doit arriver. J'ai fait des zones où des gens mangeaient des "mille-pattes" avec une joie terrible et j'ai failli me faire tabasser dans une autre parce que j'ai consommé des escargots. Les choses ne sont pas toujours universelles; tout dépend du contexte socioculturel. Donc à moins qu'il ne soit prouvé scientifiquement qu'il n'est pas conseillé de consommer tel ou tel aliment, je respecte les choix de chacun, même si je ne me les applique pas."
 
Notre internaute pose ici plusieurs problèmes: celui du rôle central de la science comme référent essentiel dans les habitudes alimentaires; la nécessité de permettre à chacun de choisir librement le type d'aliment qui lui convient, pour peu que cet aliment ne porte pas atteinte à sa santé; enfin, au nom de la nécessité d'adopter une démarche scientifique, Ratsus Tsanga dit se méfier des arguments qui s'appuient, en matière d'interdits, sur la religion.
 
Toutefois, un grand nombre d'internautes justifient leur choix précisément par les prescriptions religieuses.
 
Il en est ainsi de l'utilisateur AcCent Sur COnflexe, qui relève que la consommation de la viande de chien ou de chat est interdite aux musulmans, invitant avec humour chiens et chats à se réfugier dans les pays musulmans, pour leur survie...
 
Issaka Kimba dit carrément condamner "fermement la consommation de la viande de chien car c'est un interdit" en islam.
 
Calvin Kalaina écrit pour sa part, sans sourcer sa citation, que Jésus aurait déclaré que "ce n'est pas ce qui entre dans la bouche de l'homme qui le suit, mais ce qui en sort."
 
Il s'ensuit, soutient-il, que rien ne commande à l'homme de consommer ou de ne pas consommer un type donné d'animaux.

Innocent Tienou soutient sur le site de SciDev.Net le même argument et cite la Bible selon laquelle "ce n'est pas ce qui entre par la bouche qui souille l'homme, mais ce qui en sort."
 
"Après Jésus, il n'y a plus de viande interdite sauf celle des animaux immolés sur les fétiches et même là c'est quand cela se fait sciemment", écrit Innocent.
 
En revanche, Vatosoa Sarobidy écrit sur le site de SciDev.Net, citant aussi la bible, dans Levitique, Chapitre 11, que "Dieu nous inerdit de manger les chiens, les chats, les rats, etc."
 
Selon lui, cette interdiction n'est pas d'ordre religieux, mais a un rapport avec des considérations d'ordre sanitaire.
"La viande de chien n'est pas bonne pour notre corps", estime Vatosoa Sarobidy.
 
Il en est parmi les participants au débat qui ne basent leur argumentaire, ni sur la religion, ni sur moult autres arguments de ce type développés dans le forum.
 
Empereur Bapa, de Yaoundé, écrit ainsi qu'il n'y a pas "meilleure viande que la viande de chien sur cette terre. Le chien doit être conseillé, même par les médecins. C'est une viande qui a beaucoup de vertus."
 
Lucianeau Ayiwouo Pemenzi se dit "toujours surpris par ce genre de débat où certains veulent juger les autres et donner des leçons, invitant à répondre à la question suivante: "Sur quelle base trouvons-nous normal de manger du poulet et non du chien? Du poisson et non du chat? N'est-ce pas tous des êtres vivants comme nous, qui ressentent la douleur et qui ont un souffle de vie?"
 
A l'évidence, Lucianeau Ayiwouo Pemenzi ramène le débat sur le terrain du végétalisme, une pratique alimentaire qui exclut les produits animaux (viandes, poissons, crustacés, mollusques) et les sous-produits d'origine animale.
 
Un grand nombre de nos internautes trouvent peu recommandable, du point de vue de la morale, de consommer de la viande de chien, en raison de la proximité de l'animal avec l'homme.
 
Serele Herve Zadi estime ainsi :
 
"Il serait très dificile pour tout homme de regarder son chien en face et de le tuer pour le manger après tant de services rendus par ce dernier", écrit-il.
 
Mais cet argument est battu en brèche par Patrice Moyi pour qui la poule aussi est très proche de l'homme.
 
Jean Rasoarahona, pour sa part, ne souhaite pas consommer de la viande de chien pour des raisons d'ordre psychologique et culturel.
 
Il affirme ne pas connaître d'arguments scientifiques d'ordre nutritionnel ou toxicologique militant en défaveur de la consommation de la viande de chien, mais ne voit aucun inconvénient à sa consommation.
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.