Rapprocher la science et le développement

Jean-Marc Coris, initiateur du projet
  • Le Mali lance un portail d’orientation et d’inscription pour les étudiants

Jean-Marc Coris, initiateur du projet "Campus Mali"
Crédit image: Ministère malien de l'Enseignement Supérieur

Lecture rapide

  • Le site Mali Campus permettra de rationaliser les inscriptions des quelque 100.000 étudiants maliens

  • Il permet un gain de temps important, comparativement aux systèmes d’inscription et d’orientation existants

  • Les opérateurs mobiles ont apporté leur appui à l’initiative, en annonçant le lancement de 14 centres de connexion

Shares
Un site Internet visant à donner plus de visibilité aux activités académiques des grandes écoles et universités maliennes a été inauguré ce jeudi à Bamako. 
 
Le site campusmali.ml a pour vocation d’informer les étudiants sur les offres en matière d’éducation et de leur permettre de s’inscrire en quelques clics.
 
Les initiateurs du projet Campus Mali assurent la préinscription globale - candidature, orientation à l’échelle du pays pour tous les établissements d’enseignement supérieur public, etc. - est une première dans la sous-région ouest-africaine.
 
Jean-Marc Coris, auteur du nouveau portail et créateur du PGI Cocktail (progiciel de gestion intégrée), qui couvre tous les domaines fonctionnels d’établissements d’enseignement supérieur en France, en particulier la gestion des inscriptions, a déclaré à SciDev.Net que "le nouveau portail sera disponible, avec les mêmes fonctionnalités, à la fois sur tablette, sur Smartphone et sur ordinateur classique. C’est une technologie ouverte…"
 
"Il est sécurisé, avec un algorithme de déchiffrement des informations qui circulent", a-t-il poursuivi.
 
 
Site multi-plateformes
 

Le site est censé répondre aux multiples difficultés liées à l’inscription et a reçu un accueil enthousiaste de la communauté estudiantine, ainsi que des autorités gouvernementales.
 
Il s’agit, pour les initiateurs, de mettre en place une procédure d’inscription équitable qui devrait permettre de réduire les temps d’attente, de minimiser les files d’attente, de dispenser les néo-bacheliers des déplacements longs et coûteux, de réduire sensiblement le coût global de l'inscription pour les étudiants, de désengorger les services de scolarité, d’accélérer les procédures d’inscription, de disposer d’indicateurs et de tableaux de bord fiables en un temps record.
 
"Concrètement, nous allons mettre un terme aux bousculades, aux bagarres, aux marchandages, aux dépenses et retards liés aux inscriptions", a pour sa part fait valoir Mountaga Tall, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique du Mali.
 
Pour Karim Traoré, étudiant à la faculté des sciences économiques et de gestion et trésorier général du bureau de coordination de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), "il s’agit du début de la fin du calvaire pour les étudiants."
 
S’il salue l’arrivée du nouvel outil dans les milieux universitaires du Mali, le recteur de l’université des sciences sociales et de gestion de Bamako, a toutefois fait remarquer que "comme toute innovation, le portail Mali Campus présente ses côtés positifs, mais aussi des aspects quelque peu non maîtrisés,  surtout pour les jeunes."
 
"Il faut que tout cela soit suivi d’une bonne campagne de sensibilisation", a-t-il recommandé.

 
Problèmes de connexion

 
Autre crainte manifestée par les étudiants: le débit de la connexion, dans un pays classé 189e mondial dans l’indice Ookla de la vitesse de connexion à l’Internet, les étudiants redoutent les longs temps d’attente pour les requêtes et craignent que les inscriptions ne puissent pas se faire en temps réel.
 
Mais l’un des deux opérateurs mobiles de la place a promis de mettre à la disposition des étudiants quatorze cybercafés avec un bon débit de connexion.
 
De son côté, le maître-d’œuvre de l’ouvrage a indiqué que "le site est adapté à la qualité de connexion la plus répandue au Mali" et assure que dès lors qu’une couverture téléphonique 3G, 3G+ ou 4G+ est disponible, le portail peut fonctionner de manière optimale.
 
L’installation de ce système présente un autre avantage: désormais, le paiement de frais d’inscriptions ou des cartes d’étudiant ne se fera plus aux guichets, grâce à l’introduction des systèmes de paiement mobile.
 
Au Mali, les effectifs d’étudiants sont estimés à 100.000 avec 17.000 nouveaux bacheliers chaque année, répartis entre les quatre universités de Bamako et l’université de Ségou. 

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.