Rapprocher la science et le développement

Comment le Sénégal a vaincu Ebola

Shares
Des chercheurs d’horizons divers se sont réunis les 19, 20 et 21 mai 2015 à Dakar pour analyser la riposte à la maladie à virus Ebola qui s’est déclenchée en mars 2014 et qui sévit encore en Sierra Leone et en Guinée.

Ce colloque était organisé par plusieurs institutions de recherche parmi lesquelles l’Institut de recherche pour le Développement (IRD), le Réseau ouest-africain de Sciences humaines et sociales sur Ebola (EB-SHS) et le Centre régional de Recherche et de Formation à la Prise en charge de Fann (CRCF) à Dakar au Sénégal.

Les travaux dont le thème était "Epidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest : approches ethno-sociales comparées" ont permis d’évaluer la contribution des sciences sociales dans la riposte contre une telle épidémie.

SciDev.Net a saisi cette occasion pour comprendre comment le Sénégal avait procédé pour éviter que l’unique cas d’Ebola qu’il avait enregistré n’entraîne une large contamination comme on l’a vu ailleurs.

Chercheur au CRCF, le médecin et anthropologue Khoudia Sow, qui était aux premières lignes dans ce combat, apporte ici des éléments de réponse.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.