Rapprocher la science et le développement

Faire aux femmes une meilleure place dans les laboratoires

Shares
Selon ONU Femmes, les femmes au sein de la population mondiale active ne représentent que 23% du personnel politique des parlements, 13,5% du secteur de l’industrie, 25% dans le secteur agricole et sont quasi inexistantes dans le domaine de la science.
 
En Afrique notamment, très peu de femmes et de filles embrassent les carrières scientifiques ou souhaitent se retrouver dans les laboratoires et, le cas échéant, elles n’y jouent qu’un rôle d’auxiliaires.
 
Expliquant le phénomène, Patience W. Stephens, conseillère à l’éducation d’ONU Femmes, a déclaré à SciDev.Net, que la situation est inhérente aux réalités socioculturelles du continent. 
 
Elle estime qu’il faudrait cependant mener une politique de scolarisation massive des jeunes filles africaines avec une politique pédagogique qui les incite à embrasser la science.
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.