Rapprocher la science et le développement

Un dépôt de déchets électroniques
  • Vaste opération de recyclage des déchets électroniques au Bénin

Un dépôt de déchets électroniques
Crédit image: Flickr/U.S. Army Environmental Command

Lecture rapide

  • L'opération vise à sensibiliser la population sur les dangers que représentent ces dangers pour l'environnement et la santé

  • Les déchets récupérés seront envoyés en Afrique du Sud pour y être traités dans des centres spécialisés

  • Les organisateurs ambitionnent d'atteindre un niveau de 50 % de récupération de déchets d'ici à 2017

Shares
Un vaste programme de recyclage des déchets électriques et électroniques, accompagné d’une campagne de sensibilisation sur la préservation de l’environnement initiée par MTN et Ericsson, a démarré au Bénin.

A la fin de cette opération dans les centres de service MTN et au niveau du dépôt à conteneurs de 20 pieds au Stade de l’Amitié de Kouhounou de Cotonou, des tonnes de matériaux électriques et électroniques vont quitter le Bénin pour Durban, en Afrique du Sud, pour y être recyclés par une entreprise spécialisée partenaire d’Ericsson. 
 
Cette campagne de collecte d'appareils usagés (téléphones portables, chargeurs, poste radio, ordinateurs, téléviseurs, batteries, fours à micro-ondes et autres) qui va s’étendre à d’autres pays de la sous-région ouest-africaine, a été lancée le19 janvier à Cotonou, par les responsables des deux entreprises, avec le soutien de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste du Bénin (Arcep-Bénin).
 
La campagne vise à réduire l’impact potentiel sur l’environnement des déchets électriques et électroniques usagés.
 
Risques pour l’environnement et la santé
 
Les appareils électriques et électroniques constituent aujourd’hui d’importants compagnons de la vie, permettant à l’homme de gérer son quotidien, "de jouer, d’apprendre et d’interagir" avec les autres.
Lorsqu’ils deviennent usés et qu’ils ne sont pas recyclés correctement, ces déchets représentent un danger pour l’environnement et  les populations dans le monde entier, y compris en Afrique, l'un des continents les plus touchés.
 
Selon le responsable des opérations d’Ericsson en Afrique Subsaharienne, Lars Christer Johannisson, les déchets  peuvent contenir des éléments toxiques tels que le mercure ou le plomb, qui peuvent fondre dans la nature, contaminant l’air, l’eau et le sol. 
 
Christer Johannisson a laissé entendre que beaucoup d’éboueurs ferrailleurs gèrent des déchets tels que le cuivre, le fer et l’or et toutes sortes de matériaux  mais en réalité ne sont pas du tout qualifiés pour une telle activité, ce qui les expose aux produits chimiques et métaux toxiques qui peuvent les rendre malade. 
 
Selon le directeur des affaires publiques de MTN, Nicolas Gomez, le recyclage informel des déchets est nuisible à l’environnement et à la santé.
 
Sofiath Onifadé, vice-présidente de l’Arcep-Bénin, a quant à elle déclaré qu'il ne suffit pas de vendre des cartes de recharge, des téléphones. Il faut aussi penser à la santé des consommateurs.
Une étude menée au Bénin a montré que les poissons du lac Nokoué, le plus grand du pays, contiennent du plomb, un métal lourd qui se retrouve dans la nature à travers les déchets électriques et électroniques.
 
Les autorités invitent la population à se débarrasser de ces déchets et ainsi préserver l’environnement et leur vie.
 
Atteindre  50 % de récupération de déchets en  2017
 
Nicolas Gomez, citant une étude, a expliqué que "la quantité de déchets électro-électriques  mondialement produits a atteint 48,9 tonnes en 2012 et augmentera de 33 % d’ici à 2017 selon les prévisions. Plus de 80 % de ces déchets ne sont pas traités dans des installations appropriées de traitement de déchets." 
 
Une grande partie des déchets qui seront collectés au cours de cette campagne seront traités (98 %), et le reste (2 %) ira à la poubelle.
 
Ericsson, une des plus grandes sociétés reconnues à travers le monde dans les secteurs de la technologie et de la communication, entend depuis cette année "prendre des responsabilités en rapport avec l’impact environnemental des produits et services pendant leur cycle de vie."
 
"Nous sommes engagés dans le sens d’une gestion adéquate des déchets électroniques et avons fixé des objectifs ambitieux et à long terme d’atteindre d’ici à 2017 un taux de 50 % de récupération des déchets électroniques contre la quantité de matériels envoyés sur le marché. Notre approche proactive a pour but d’aborder les risques associés aux e-déchets", a expliqué Johannisson.
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.