Rapprocher la science et le développement

  • Equête de l'ONU sur les politiques scientifiques et les questions de genre

Consecutivement aux recommandations dun rapport de la CNUCED de 2011, les Nations unies sefforcent didentifier les meilleures pratiques en matire dlaboration des politiques scientifiques galitaires..

La Commission de la science et de la technique au service du dveloppement (CSTD) va publier une srie dtudes de cas mettant en vidence les meilleures pratiques dans les politiques sur lgalit des sexes en matire de science, de technologie et dinnovation (STI) des gouvernements travers le monde.

Lobjectif est de promouvoir des politiques plus efficaces sur la science, la technologie et linnovation, en prenant plus en compte les femmes dans le dveloppement.

En mars dernier, la Confrence des Nations unies sur le commerce et le dveloppement (CNUCED), qui sert de secrtariat pour la Commission de la science et de la technique au service du dveloppement (CSTD), a envoy des questionnaires chacun des 43 Etats membres de la CSTD, et leur a demand didentifier des exemples dlaboration de politiques russies sur la science, la technologie et linnovation partir dune perspective sexospcifique.Il espre galement identifier ceux des gouvernements qui, par leurs efforts, pourront servir de sujets pour des tudes de cas approfondies.

Les rsultats de ltude constitueront une plate-forme de discussion au sein de la CSTD. Ils fourniront galement une contribution pour la Commission de la condition de la femme (CCF), quand elle se runira en 2014 pour discuter des questions de genre, de STI et de dveloppement.

Ltude fait suite au rapport Applying a Gender Lens to Science, Technology and Innovation publi par la CNUCED, en novembre 2011 - qui a conclu que lapplication dune perspective tenant compte des spcificits sexuelles dans lanalyse, la conception, la mise en uvre et le suivi des politiques en matire de STI, tait essentielle pour un dveloppement fructueux.

La contribution des femmes au dveloppement dans les pays du Sud est importante, et en consquence, une optique de lgalit des sexes dans les politiques de STI est essentielle pour parvenir au dveloppement humain et a la durabilit de lenvironnement, a affirm le rapport. Il a poursuivi en soulignant que trois domaines de politique de STI revtaient une importance particulire.

Tout dabord, la science devait aider les femmes apporter leur contribution dans des domaines tels que lagriculture, lnergie et la gestion de leau. Il tait capital que les femmes aient accs lducation, la technologie et au transport, et soient impliques dans la prise de dcisions dans ces domaines, a-t-il poursuivi.

Ensuite, les politiques devaient encourager les femmes simpliquer dans la science, la technologie et linnovation en abordant les prjugs sexistes dans lenseignement des matires scientifiques et techniques, en soutenant le recrutement des femmes, et en crant de la flexibilit dans les heures de travail.

Enfin, les politiques devaient encourager et soutenir les femmes dans le domaine de linnovation, tant au niveau national quau niveau local. Les femmes doivent bnficier dun plus grand accs lducation, aux capitaux et aux marchs, et tre reprsentes dans les postes de haut niveau des entreprises, a conclu le rapport.

Parmi les principales recommandations figuraient les appels lidentification, la diffusion et le partage des tudes de cas sur les politiques de genre russies en matire de STI lintention des dcideurs politiques.

Bien que le rapport contienne des exemples de politiques scientifiques galitaires efficaces dans un certain nombre de pays - dont le Brsil, la Chine, le Ghana, lInde, les Philippines, le Rwanda et lAfrique du Sud on manquait de donnes, a dclar Dong Wu, la responsable de la science et de la technologie de la CNUCED, SciDev.Net.

Nous avons conu cette tude pour essayer dvaluer ce qui se passe rellement sur le terrain en matire dlaboration de politiques dans le domaine des STI, a-t-elle dclar.

Shirley Malcom, la responsable de lducation lAssociation amricaine pour lavancement des sciences (AAAS), a reconnu que si aucune donne nouvelle ne venait relancer le dbat, le problme de lingalit entre les sexes dans les politiques de STI continuerait se poser chez nos petits-fils.

Convaincre les sceptiques est toujours difficile, mais ... les preuves constituent le meilleur dpart, a dclar Malcom. Si vous pouvez montrer suffisamment de bons exemples, vous pouvez convaincre ceux qui nont pas pris position.

Malcom a ajout que le fait damener les dcideurs des politiques de STI comprendre la problmatique homme-femme tait essentiel pour latteinte des Ojectifs du millnaire pour le dveloppement .

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.