Rapprocher la science et le développement

Le programme a pour objectif de développer des technologies médicales fiables et abordables.
  • Un projet visant à offrir une technologie médicale fiable aux pays pauvres

Le programme a pour objectif de développer des technologies médicales fiables et abordables.
Crédit image: Flickr/UNAMID Photo

Lecture rapide

  • L'initiative a pour objectif de concevoir des produits qui contribueront à la réduction de la pauvreté dans le monde

  • Le premier objectif est de construire un appareil de radiographie et un scanner à ultrasons monobloc

  • Les dépenses d'exploitation et d'entretien souvent négligées vont être incluses dans le prix de l'appareil

Shares

Une initiative suisse lancée ce mois-ci (7 février) tente de développer des versions efficaces de produits médicaux indispensables adaptés à une utilisation dans le monde en développement, en commençant par un appareil de radiographie et un dispositif ultrasons combinés.

L'un des objectifs de EssentialTech, lancé par l'Institut fédéral suisse de technologie, à Lausanne (EPFL), rebondi sur les statistiques de l'OMS selon laquelle plus de 70 pour cent des dispositifs médicaux plus complexes envoyés en Afrique ne sont jamais utilisés en raison d'un manque d'infrastructures adéquates ou de personnel de maintenance.

Klaus Schönenberger, le directeur d' EssentialTech, affirme qu'il y a un besoin important d'équipements médicaux fiables dans le monde en développement.


"Les besoins sont immenses. Hormis les pays les plus pauvres où ils sont évidents, des régions entières chez les géants émergents comme le Brésil, l'Inde ou la Chine, bénéficieront également de cette technologie", déclare-t-il à SciDev.Net.

Le premier produit d'EssentialTech combinera les rayons X et l'imagerie ultrasonore. Son développement est le fruit d'une collaboration avec des institutions de recherche suisses et des entreprises.

Le scanner sera conçu pour fonctionner dans des endroits ne disposant que d' infrastructures médicales de base et d'un approvisionnement en électricité peu fiable. L'objectif est qu'il puisse fonctionner pendant un maximum de cinq heures en cas de coupure de courant. L'appareil de radiographie utilisera un détecteur numérique plutôt qu'un film et des produits chimiques, qui sont plus chers.

Schönenberger pense que le scanner devrait pouvoir répondre à 90 pour cent des besoins en imagerie d'un hôpital de district, à aider à diagnostiquer la tuberculose, les fractures et les complications liées à la pneumonie et à suivre les femmes pendant leurs grossesses.

EssentialTech a pour objectif de développer un prototype de scanner d'ici deux ans, qui sera ensuite testé au Cameroun.

Schönenberger affirme que le coût de chaque scanner ne devrait pas dépasser US$ 50 000 dollars, l'achat, le fonctionnement et la maintenance pendant dix ans inclus, ce qui le rendra dix fois moins cher que les scanners classiques qui font le même travail.

De nombreux hôpitaux dans les pays en développement peuvent disposer de l'argent pour acheter des équipements, mais ils oublient souvent de budgétiser les charges ultérieures et les frais de fonctionnement, dit-il. EssentialTech espère que son modèle de paiement anticipé contribuera à résoudre ce problème.

David Gierga, un radio-physicien qui dirige à l'Hôpital général du Massachusetts un laboratoire qui apporte un soutien clinique et technologique en radio-oncologie au Botswana estime que les problèmes actuels des équipements médicaux non utilisés sont en grande partie dus à une pénurie de spécialistes qualifiés.

Mais il ajoute que "toute nouvelle technologie doit certainement être fiable, facile d'utilisation, d'entretien et de dépannage ".

Schönenberger déclare que EssentialTech a l'intention d'enseigner son expertise en transférant une partie du processus d'assemblage des scanners aux pays qui les utiliseront.

Les ingénieurs d'EssentialTech ont également commencé à développer un incubateur pour nouveau-nés et un système de traitement de l'eau potable.

Voir ci-dessous une vidéo réalisée par l'EPFL sur EssentialTech :


 

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.