Rapprocher la science et le développement

  • Un concours d'innovation pour réduire la mortalité néonatale

Shares

Un fonds de 50 millions de dollars américains (38 millions dʹeuros) a été inauguré la semaine dernière (9 mars) pour trouver de nouvelles approches afin de réduire le nombre de décès lors de la naissance dans les pays en développement.

Saving Lives at Birth: A Grand Challenge for Development a été annoncé à Washington, aux États-Unis, par lʹAgence des États-Unis pour le Développement international (USAID), le gouvernement norvégien, la Fondation Bill & Melinda Gates, Grand Challenges Canada et la Banque mondiale.

Ils espèrent encourager la population des pays en développement qui "connaît ses propres difficultés" à se présenter avec des idées non conventionnelles, et fournir des bourses pouvant aller jusquʹà 250 000 dollars américains (189 700 euros) pour amener ces idées à lʹétape où elles sont testées, ou jusquʹà 2 millions de dollars américains (1,51 millions dʹeuros) pour développer les inventions prometteuses.

Ceux qui sont intervenus lors du lancement du concours ont donné des exemples des sortes dʹinventions qui existent déjà et quʹils cherchent à financer : des tickets qui permettent aux mères de ne pas payer les consultations médicales au Kenya et en Ouganda, lesquels sont envoyés par message téléphonique ; un système, au Rwanda, par lequel les patients approuvent les honoraires de leurs médecins selon lʹintervention ; ainsi quʹun appareil de réanimation peu coûteux pouvant être utilisé avec une formation minimale afin de réduire les problèmes respiratoires à la naissance, qui représentent plus dʹun quart de la mortalité des nouveau-nés.

"Cʹest en particulier les inventeurs originaires des pays à revenus faibles et intermédiaires qui connaissent leurs difficultés et qui sont les mieux placés pour les résoudre", a déclaré Peter Singer, Directeur exécutif de Grand Challenges Canada, une agence sanitaire qui œuvre dans les pays en développement.

Il a précisé quʹil existe déjà plusieurs ʹtechnologies stagnantesʹ dans des endroits tels que lʹAfrique, ces grandes idées qui sont immobilisées car elles manquent de lʹencadrement et des capitaux nécessaires pour les développer. On compte également des histoires de projets réussis, tels que lʹA to Z Textile Mills en Tanzanie, qui est le plus grand fabricant africain de moustiquaires imprégnées dʹinsecticide durable. Lʹentreprise emploie actuellement 6 000 personnes.

"Imaginez simplement un monde dans lequel nous aidons à développer ces technologies et dans lequel il existe des centaines dʹentreprises telles que A to Z, qui emploient chacune des millions de personnes et qui obtiennent dʹimportants résultats dans les domaines sanitaire et social ; tel est le cœur de ce fantastique partenariat", a-t-il ajouté.

Le groupe espère que de nombreux projets qui seront financés, seront le fruit dʹune association de la science et de la volonté communautaire. Les membres du groupe ont déclaré que les inventions ne doivent pas être de simples ʹidéesʹ technologiques, mais une approche plus intégrée qui tient compte des aspects scientifiques, sociaux et commerciaux généraux pour développer ces inventions.

Selon Melinda Gates, co-Présidente de la Fondation Bill & Melinda Gates, ce qui est nécessaire pour sauver les nouveau-nés est "une invention intégrée". "Il sʹagit dʹinnovation… mais également de nouvelles manière de discuter et de travailler avec les communautés afin quʹelles puissent récolter tous les avantages de la technologie".

Rajiv Shah, administrateur de lʹUSAID, a déclaré quʹil était nécessaire de sʹéloigner du modèle occidental de traiter les personnes hospitalisées, pour se rapprocher des solutions adaptées aux coins reculés et difficiles dʹaccès des pays en développement où il nʹy a ni médecins, ni hôpitaux.

Cette initiative est en quête de propositions dans trois domaines : développer de nouvelles technologies, créer des manières plus fiables et plus efficaces pour fournir des services sanitaires ; et faire participer les communautés dʹune nouvelle manière tout en accroissant la compréhension des avantages pour la mère et pour lʹenfant lorsquʹils bénéficient de soins au moment de la naissance.

Les candidatures sont acceptées jusquʹau 29 avril 2011.

Voir ci-dessous pour regarder une vidéo sur le lancement de lʹinitiative et les discussions des participants :

Regarder une vidéo en direct en streamingusaidlive sur livestream.com
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.