Rapprocher la science et le développement

Une lampe à DEL efficace pour la pêche
  • Une lampe à DEL efficace pour la pêche

Crédit image: Flickr/Katrien H/FIRI Photo Library

Lecture rapide

  • Des pêcheurs africains utilisent des lampes à pétrole qui consomment 50 pour cent de leurs revenus

  • Une lampe à piles portable avec un éclairage à DEL est meilleure que les lampes à pétrole utilisées actuellement.

  • Mais les pêcheurs peuvent avoir besoin d'aide financière pour faire face à son coût initial élevé.

Shares
[NAIROBI] Une étude révèle qu’une lampe de pêche munie d’un dispositif électronique qui émet de la lumière - appelé diode électroluminescente (DEL) -- pourrait aider à réduire la consommation d'énergie et les coûts d’exploitation des pratiquants de la pêche artisanale à la lumière en Afrique sub-saharienne.

Les chercheurs, basés au Kenya, en Afrique du Sud et en Australie, affirment que les lampes à pétrole pressurisé, qui sont souvent utilisées par les pêcheurs africains, peuvent consommer jusqu'à la moitié de leurs revenus, même lorsqu’ils reçoivent des subventions sur la consommation de pétrole.

Pour explorer la possibilité de remplacer les lampes à pétrole chez les pêcheurs des lacs en Afrique sub-saharienne, les chercheurs ont conçu un système DEL portable à pile photovoltaïque qui sera utilisé sur le lac Victoria et d'autres lacs de la région.

Ils ont simulé ses coûts d'exploitation sur cinq ans et les ont comparés avec ceux des lampes à pétrole et du système à piles à énergie solaire muni d’une lampe fluorescente.

“Elle est plus appropriée par temps de tempête, quand les lumières conventionnelles ou les lampes électriques traditionnelles peuvent être endommagées.”

Mark McHenry, chercheur en développement de nouvelles technologies à l'Université de Murdoch, Australie

L'étude, qui a été publiée dans Renewable Energy, a montré que la nouvelle lampe coûte US$ 280 sur cinq ans.

Mais ce coût est cinq fois inférieur à celui de l'éclairage solaire alternatif et dix fois inférieur à celui des lampes à pétrole pour la même durée.

"Comme la lumière ne se propage parfois pas très loin dans l’eau en raison du mauvais temps, disposer d’une lumière qui peut être immergée dans l'eau est le moyen le plus efficace pour localiser plus de poissons [pour ensuite les attraper]", a affirmé l'auteur principal, Mark McHenry, chercheur en développement de nouvelles technologies, à l'Université de Murdoch, en Australie.

Il a ajouté: "Elle est plus appropriée par temps de tempête, quand les lumières conventionnelles ou les lampes électriques traditionnelles peuvent être endommagées".

Il a déclaré à SciDev.Net que bien que son équipe n'ait pas construit des unités à vendre, le coût initial est susceptible d'être plus élevé que celui des lampes à pétrole, même si elle sera la moins chère.

McHenry a proposé l'utilisation du système de microcrédits ou d'un modèle locatif pour aider les pêcheurs à alléger le fardeau lié au coût initial élevé.

"La subvention des prix n'est pas une approche durable parce qu’elle sape la capacité des populations locales de faire preuve de créativité et d’entretenir des entreprises durables", a laissé entendre McHenry.

Il a ajouté: "D'autre part, une technologie rentable peut se vendre elle-même et permettre aux gens de garder leurs entreprises en activité".

Robert Oimeke, directeur des énergies renouvelables à la Commission de régulation de l'énergie du Kenya, a convenu que la pile à énergie solaire est bonne pour la pêche commerciale et même pour la consommation des ménages parce qu’elle est efficace, peu coûteuse à entretenir, écologique et durable, les plus grands gagnants étant les pêcheurs locaux, en raison de sa fourniture de lumière de longue durée.

Mais il a soutenu que cette technologie pouvait être coûteuse, raison pour laquelle devrait être élaboré un plan qui permettrait aux pêcheurs de payer à partir de leurs gains tout en l'utilisant pour la rendre abordable pour les populations locales une fois qu'elle serait sur ​​le marché.

"Grâce à la lumière à DEL, nous pouvons diviser le coût de l'éclairage par dix lors des activités de pêche, mais aussi nous assurer que nous utilisons une technologie respectueuse de l'environnement", à déclaré Oimeke à SciDev.Net.

L'étude, qui a été menée au Kenya, a testé les lampes pour la pêche de nuit.

Lien vers le résumé dans la revue Renewable Energy

 
Le présent article est une production de la rédaction anglaise d'Afrique sub-saharienne de SciDev.Net.

Références

Renewable Energy doi: 10.1016/j.renene.2013.07.002
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.