Rapprocher la science et le développement

Des experts vont cartographier les maladies tropicales négligées au Nigeria
  • Des experts vont cartographier les maladies tropicales négligées au Nigeria

Crédit image: Flickr/UN

Lecture rapide

  • Le Nigeria et trois autres pays africains concentrent 50% de la charge de MTN en Afrique

  • Des experts s’emploient à cartographier les MTN dans 14 des 36 Etats du Nigeria

  • Les cartes pourraient aider dans le contrôle des maladies tropicales négligées, telles que les zones de ciblage qui ont besoin de médicaments

Shares
[ABUJA] Les responsables du ministère nigérian de la santé, en partenariat avec des experts internationaux, ont lancé un programme national de cartographie des maladies tropicales négligées (MTN), en analysant les données obtenues à partir de 14 des 36 Etats du pays.

Selon le ministère fédéral de la Santé, le Nigeria, la République démocratique du Congo, l'Ethiopie et la Tanzanie comptent pour plus de 50 % des MTN en Afrique, en partie parce qu'ils ont des conditions climatiques qui favorisent ces maladies.

Les experts affirment que les MTN les plus répandues au Nigeria comprennent la schistosomiase, les helminthiases transmises par le sol, le trachome, l'onchocercose et la filariose lymphatique.

“Les données sur la répartition géographique des maladies tropicales négligées sont nécessaires pour cibler le traitement des zones de plus grand besoin et estimer les besoins en médicaments et en ressources.”

Simon Brooker, London School of Hygiene and Tropical Medicine

Le programme, dirigé par le ministère fédéral nigérian de la Santé et Sightsavers – une ONG basée au Royaume-Uni spécialisée dans la lutte contre la cécité dans les pays en développement - devrait s’achever d'ici à la fin de l’année. Il est financé par le Département britannique du développement international.

Une équipe d'experts internationaux de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, dirigée par Simon Brooker, professeur d'épidémiologie, a formé des fonctionnaires de la santé sur la cartographie, le mois dernier (20-24 Janvier) à Abuja, au Nigeria.

Avoir des cartes montrant la répartition des différentes MTN est très important pour le plaidoyer, l’élaboration des politiques et leur mise en œuvre, explique Simon Brooker, l'un des auteurs de l'Atlas mondial des infections aux helminthes, une ressource à accès ouvert qui montre où des MTN telles que les infections par les helminthes transmises par le sol, la schistosomiase et la filariose sont situées dans le monde entier.

Il ajoute que le programme aidera les 14 Etats du Nigeria - notamment ceux de Kaduna, Kano, Lagos et Osun – à avoir des informations détaillées sur la distribution des MTN et servira d'outil de contrôle. "Les données sur la répartition géographique des maladies tropicales négligées sont nécessaires pour cibler le traitement des zones de plus grand besoin et estimer les besoins en médicaments et ressources", précise Simon Brooker.

Bridget Okoeguale, directrice de la santé publique au ministère fédéral de la Santé, estime quant à elle que la cartographie des MTN peut faciliter le processus de renforcement des interventions dans les subdivisions territoriales des Etats - appelées zones de gouvernement local.

"Ce processus exige que des enquêtes épidémiologiques soient effectuées et les cartes produites pour visualiser les zones d'endémie en vue de la planification des interventions", estime Bridget Okoeguale.

La responsable nigériane ajoute que les succès enregistrés par le Nigeria dans la réduction des MTN auront un impact global parce que le pays représente une part importante des MTN à l’échelle mondiale.

Uche Amazigo, ancienne directrice du Programme africain de lutte contre l'onchocercose, basé au Nigeria, estime pour sa part que la cartographie des MTN au Nigeria est très importante et attendue depuis longtemps, vu qu’elle peut aider le pays à cibler de manière adéquate les communautés rurales avec de nombreux enfants souffrant de diverses formes de MTN.

"Si les partenaires au développement et le gouvernement négligent le contrôle ou l'élimination des MTN en provenance du Nigeria, la conséquence en 2020 sera qu’ils n'auront pas atteint les objectifs fixés pour l'Afrique", confie-t-elle à SciDev.Net, ajoutant que le gouvernement pourrait économiser beaucoup de temps et d’argent en cartographiant les MTN. 

Cet article a été rédigé par le desk Afrique sub-saharienne de SciDev.Net.


Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.