Rapprocher la science et le développement

  • Mise à jour sur la grippe porcine : 5 juin 2009

Shares

La propagation du virus de la grippe porcine, ou grippe A(H1N1), ne montre aucun signe de ralentissement avec le premier cas confirmé signalé en Afrique cette semaine, plus précisément en Egypte.

Keiji Fukuda, Directeur général adjoint de l'OMS chargé de la sécurité sanitaire et de l'environnement, a déclaré que l'agence se rapproche de la déclaration d'une alerte pandémique de 'phase six', véritable pandémie avec une flambée à l'échelle communautaire établie hors de la région où la maladie s'est déclarée.

Au cours d'une conférence de presse par téléphone tenue la semaine dernière (28 mai), Anne Schuchat, Directrice adjointe par intérim du Programme scientifique et de santé publique des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des Etats-Unis, a confirmé que la CDC avait envoyé des souches virales candidates à plusieurs fabricants en vue de la production d'un vaccin.

'Au cours des semaines à venir, les fabricants de vaccins impliqués dans le développement et la production du nouveau vaccin contre le virus H1N1 vont lancer le processus en produisant des lots candidats,' a ajouté Schuchat. Mais elle a prévenu qu'un vaccin ne sera probablement prêt qu'au mois d'octobre au vu de la nécessité de réaliser au préalable des essais cliniques.

La semaine dernière (28 mai), BBC Online a annoncé que des scientifiques ont produit une souche virale utilisable dans le développement d'un vaccin contre la grippe porcine.

Stephen Inglis, Directeur de l'Institut national pour les standards et les contrôles biologiques du Royaume-Uni (National Institute for Biological Standards and Controlou NIBSC), a déclaré les chercheurs de son institution 'travaillaient d'arrache-pied' depuis la réception du premier isolat du virus de la grippe porcine de la part de collègues américains début mai.

'La souche virale est à présent prête à être livrée aux fabricants de vaccins afin qu'ils amorcent les premières étapes du processus de production du vaccin, ainsi qu'aux autres laboratoires spécialisées dans la grippe dans le monde pour la poursuite de recherches'.

Or, cette semaine (3 juin), le magazine Nature s'est interrogé sur la quantité de vaccins que pourraient recevoir les pays en développement.

'Sur ce point, la situation n'est pas du tout reluisante… L'OMS essaie de négocier pour que dix pour cent de la production mondiale de vaccins soit réservé aux pays en développement. Si, par exemple, 860 millions de doses sont disponibles d'ici fin décembre, cela ferait seulement 43 millions de doses pour les pays du Sud; s'il faut deux doses par personne, cette quantité ne suffirait que pour 43 millions de personnes,'  écrit Declan Butler.

Le magazine New Scientist a annoncé par ailleurs un nouveau projet destiné à aider les pays pauvres à se conformer aux exigences de la Convention des Nations Unies relative à l'Aviation civile, qui exige que les pays 'préviennent la propagation des maladies transmissibles par voie de navigation aérienne'.

Le projet vise à aider les aéroports du monde en développement à se préparer à une pandémie. Les mesures en vigueur incluent la gestion des passagers infectés, ainsi qu'un logiciel en cours de développement pour permettre aux autorités aéroportuaires de détecter toute personne porteuse d'une toux maladive, en analysant l'évolution de la fréquence de leur toux à l'aide de réseaux de microphones installés dans les aéroports.

Les tousseurs peuvent ainsi être identifiés, avant d'être ensuite soumis aux examens, précise l'article.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.