Republier

Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.

The full article is available here as HTML.

Press Ctrl-C to copy

Poster

Le premier débat de l'année porte tout naturellement sur l'impact et les conséquences de la pandémie de coronavirus sur le continent africain.
 
Au 30 mars 2020, l'épidémie, requalifiée de pandémie par l'Organisation mondiale de la santé, a fait au moins 24.663 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’Agence France Presse, à partir de sources officielles.

En Afrique, les gouvernements, avec généralement des capacités de réaction limitées, en comparaison avec les grands pays, essaient tant bien que mal de contenir l'épidémie, en adaptant les décisions prises dans les pays les plus affectés, au contexte local.

Mais la faiblesse du système de santé de la plupart des pays fait craindre le pire...

Comment prévenir une catastrophe sur le continent ? Les mesures classiques de confinement seront-elles suffisantes pour contenir la pandémie ? Quelles mesures additionnelles convient-il de prendre ? 

En ce qui concerne les considérations extra-sanitaires, l'Afrique pense-t-elle déjà aux conséquences de la pandémie et à la reconstruction ?

Que dire de la prolifération des fake news, véritable poison sur les réseaux sociaux africains ? 

Voilà quelques-unes des questions sur lesquelles nous vous invitons à débattre le vendredi 3 avril 2020, à partir de 11.00 GMT.


  • Thèmes clés: 

  • - La prévention
    - Le traitement
    - La reconstruction
    - Les origines du virus
    - La chloroquine

     

    Le panel

  • HTML5 Icon
  • Firmin Moussounda
  • Sociolinguiste à l'université Omar Bongo de Libreville
 
  • HTML5 Icon
  • Yap Boum II
  • Représentant Epicentre pour l’Afrique
  •  
  • Francine Ntoumi
  • Épidémiologiste, Fondation congolaise pour la recherche médicale, Brazzaville

  • Amel Bouzabata
  • Spécialiste de la médecine traditionnelle, faculté de médecine, université d'Annaba
  •  
  • Gilles Yabi
  • Économiste

  • Francioli Koro Koro
  • Épidémiologiste et enseignant-chercheur au département de biochimie de la faculté des sciences de l’université de Douala.
  •  

Modérateur : Julien Chongwang

Le débat s'appuie sur l'expérience et l'expertise des journalistes de SciDev.Net et des experts en médecine, en sociologie et en économie du monde entier et a pour cadre la page de commentaires ci-dessous.

Veuillez vous connecter ci-dessous et ajouter vos commentaires et questions ou aller sur la page du débat sur Facebook ou Twitter.
 
Nous avons également posté des questions via Twitter (@scidevafrique) en utilisant les hash tags  #COVID19Afrique & #AfriqueCOVID19
 
Le débat en ligne fait suite à un débat hors ligne - également organisé par SciDev.Net - sur le rôle des journalistes dans la lutte contre le coronavirus.