Rapprocher la science et le développement

Un outil web pour les vecteurs du paludisme résistant aux insecticides
  • Un outil web pour les vecteurs du paludisme résistant aux insecticides

Crédit image: Flickr/Global Environment Facility

Lecture rapide

  • L’IR Mapper identifie dans plus de 50 pays les lieux où les moustiques ont développé une résistance

  • Le site regroupe toutes les informations publiques sur la résistance

  • Il fournit des données facilement accessibles pour appuyer des décisions fondées sur des faits

Shares

[NAIROBI] Un système de cartographie en ligne a été lancé pour suivre la résistance aux insecticides des moustiques responsables du paludisme dans le monde.

Le site web interactif gratuit identifie dans plus de 50 pays où le paludisme est endémique, les endroits où les moustiques ont développé une résistance aux insecticides utilisés pour imprégner les moustiquaires et réaliser les pulvérisations intradomiciliaires.

L'IR Mapper a été lancé le 25 avril dernier par Vestergaard Frandsen, une entreprise suisse fabriquant des produits de lutte contre les maladies, et par le KEMRI/CDC, organisme de collaboration en matière de recherche et de santé publique basé au Kenya.

Tessa Knox, spécialiste technique à Vestergaard Frandsen, a indiqué à SciDev.Net que le site disposait à la fois de données historiques et de données actuelles sur la résistance des moustiques aux insecticides.

"Les utilisateurs auront accès à la carte interactive pour explorer les données et générer des cartes personnalisées », a-t-elle ajouté. "Le site regroupe toutes les informations publiques disponibles sur la résistance aux insecticides des vecteurs du paludisme".

Ces données ont été tirées d’articles et de rapports scientifiques ainsi que de l’IRBase, une base de données sur la résistance aux insecticides.

Il existe une foule d’informations sur cette résistance aux insecticides dans différentes bases de données -un volume qui augmente rapidement. Cela rend difficile l'harmonisation et l'interprétation de ces données.

Selon Knox, le nouveau site web réunit en temps et en heure toutes les informations pour les présenter sous un format facile à utiliser.

L'outil comprend déjà les données publiées depuis 1959 sur la sensibilité aux insecticides et sur les mécanismes de résistance. Des éléments détaillés seront ajoutés chaque mois pour combler les lacunes, une fois rassemblés par un chercheur et soumis à un contrôle de qualité réalisé par le KEMRI/CDC.

Le site est accessible à tous mais la plupart des utilisateurs seront vraisemblablement des personnes décidant des stratégies et des politiques à mettre en œuvre pour lutter contre les moustiques, ainsi que des chercheurs et des personnes impliquées dans le développement des produits destinés à la lutte contre les vecteurs », ajoute Knox.

"Conformément aux recommandations de l'OMS, l’IR Mapper contribue à seconder l'élaboration et le déploiement d'outils pour la lutte antivectorielle, à guider l'élaboration de plans de gestion de la résistance aux insecticides, à définir des zones prioritaires pour le suivi de la résistance aux insecticides, à identifier des sites pour la recherche opérationnelle et à désigner des zones pour la distribution de nouveaux outils", note-t-elle.

"Puisque l’IR Mapper constitue un centre d’information polyvalent permettant aux chercheurs de se faire une idée de l'état actuel des connaissances sur la résistance aux insecticides dans leurs domaines d'intervention, les programmes de lutte antivectorielle sont désormais pourvus d'informations facilement accessibles leur permettant d’étayer des décisions fondées sur des faits avérés", insiste Knox.

Willis Akhwale, chef du service de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé publique et de l'Assainissement au Kenya, affirme que cet outil constitue une grande avancée en matière de lutte contre le paludisme, l’une des maladies les plus mortelles en Afrique sub-saharienne.

Cet outil va, selon lui, sous-tendre le processus d'élaboration des politiques et les interventions qui seraient nécessaires.

"Il constituera une précieuse ressource pour les décideurs, les chercheurs et les travailleurs du milieu de la santé, guidant leur compréhension de ce qui, sur le plan génétique, permet aux moustiques de développer cette résistance aux insecticides", a-t-il conclu.

Lien vers l’IR Mapper

Cet article a été écrit par le bureau d’informations de SciDev.Net en Afrique sub-saharienne.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.