Republier

Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.

The full article is available here as HTML.

Press Ctrl-C to copy

 
Après analyse, la maladie qui sème la panique dans la ville d’Abéché et que les autorités avaient dans un premier temps prise pour un paludisme contagieux, se révèle être le chikungunya qui en est ainsi à sa première épidémie dans le pays.
 
Tout le contraire de la République Démocratique du Congo qui est habituée à des épidémies d’Ebola. A la différence près que la onzième du genre qui a cours en ce moment dans la province de l’Equateur s’accompagne d’une grève du personnel soignant. Ce qui complique d’autant plus la riposte.

De son côté, le Burkina Faso mise sur la technologie spatiale pour mieux prévenir et gérer les crises sanitaires et pour améliorer les performance de son agriculture. Le pays s’apprête à lancer son premier satellite.

Santé, Science et Développement avec Sylvie Akoussan.


Avec le soutien de :

idrc logo

wellcome 2

Ecouter sur : 
Google Podcasts