28/10/20

Un jeu éducatif pour combattre les vers intestinaux chez les enfants

Board games
Crédit image: cvbocholt de Pixabay

Lecture rapide

  • 600 millions d'enfants vivent dans des régions du monde où abondent les vers intestinaux venant du sol
  • Des chercheurs ont voulu voir si un jeu éducatif pouvait aider à contrôler ces parasites
  • Le jeu a influencé positivement les connaissances et les comportements liés au contrôle de ces vers

Envoyer à un ami

Les coordonnées que vous indiquez sur cette page ne seront pas utilisées pour vous envoyer des emails non- sollicités et ne seront pas vendues à un tiers. Voir politique de confidentialité.

[ACCRA] Des chercheurs ont développé un jeu de société éducatif appelé "Worms and Ladders" qui peut enseigner aux enfants d'âge scolaire l'hygiène de base pour aider à éviter les vers intestinaux transmis par le sol, appelés helminthes.
 
Selon l'Organisation mondiale de la santé, plus de 600 millions d'enfants d'âge scolaire vivent dans des régions où abondent les vers intestinaux transmis par le sol. Environ 24 % de la population mondiale sont infectés, le plus grand nombre se trouvant dans des régions comprenant l'Afrique subsaharienne.
 
Les chercheurs ont créé le jeu de société éducatif sur la santé "Worms and Ladders" et évalué son potentiel de lutte contre les vers intestinaux transmis par le sol au Nigéria. 

“Nous avons constaté que la prévalence des vers intestinaux transmis par le sol était passée de 25% à 5,6% dans le groupe d'intervention”

Uwem Ekpo, université fédérale d'agriculture d’Abeokuta, Nigéria

« Nous avons constaté que la prévalence des vers intestinaux transmis par le sol était passée de 25% à 5,6% dans le groupe d'intervention et de 49,4% à 37,2% dans le groupe témoin six mois après le traitement », explique Uwem Ekpo, co -auteur de l' étude et professeur de parasitologie et d'épidémiologie au département de zoologie pure et appliquée de l’université fédérale d'agriculture d’Abeokuta au Nigéria.
 
Uwem Ekpo ajoute que le jeu de société était plus convivial pour les enfants d'âge scolaire que les affiches et les discussions sur la santé qui sont actuellement utilisées comme stratégies d'éducation sanitaire pour les enfants.
 
Selon l'étude publiée dans PLOS Neglected Tropical Diseases le 25 septembre dernier, les chercheurs ont désigné au hasard trois écoles pour jouer au jeu "Worm and Ladder" et trois autres écoles pour jouer au jeu "Snake and Ladder", en guise de contrôle.
 
À l'aide d'un questionnaire, les chercheurs ont obtenu des données sur les connaissances, les attitudes et les pratiques relatives aux vers intestinaux chez 372 élèves âgés de 5 à 15 ans répartis dans six écoles d'Abeokuta à trois stades : avant l'intervention, trois mois après l’intervention et six mois après l'intervention.
 
Uwem Ekpo confie à SciDev.Net que le jeu a été utilisé pour enseigner aux écoliers dans une approche conviviale ce qu'il fallait faire pour éviter la réinfection après la prise de vermifuges.
 
« Les établissements scolaires étaient spatialement distants, pour empêcher l'interaction entre les écoles d'intervention et les écoles de contrôle », dit-il.
 
Uwem Ekpo explique que le jeu a amélioré les connaissances, les attitudes et les pratiques concernant les vers intestinaux transmis par le sol, favorisant l’adoption d’une bonne hygiène chez les écoliers, réduisant ainsi le taux de réinfection. Les jeux étaient mis à disposition pour la récréation pendant la pause.
 
Selon l'étude, ce jeu de société a été calqué sur le célèbre jeu "Snakes and Ladders", le haut indiquant des comportements non hygiéniques qui facilitent la transmission des vers intestinaux, et le bas de l'échelle indiquant des déclarations montrant les résultats de comportements non hygiéniques.
 

Taux de réinfection

Six mois après la prise de vermifuges, environ 98% des enfants du groupe d'intervention connaissaient au moins un moyen de contracter des vers intestinaux, contre seulement 7% chez les enfants n'ayant pas bénéficié de l'intervention.
 
« Je frappe maintenant mes frères et sœurs et je crie même sur mon frère aîné s'ils marchent pieds nus », dit un enfant cité dans l'étude. « Je leur dis que les vers vont sucer tout leur sang… s'ils ne portent pas de pantoufles ou de chaussures à l'extérieur. »
 
Uwem Ekpo affirme que la réduction des taux de réinfection après la prise de vermifuge pourrait accélérer l'élimination des vers intestinaux transmis par le sol en tant que problème de santé publique.
 
Les décideurs africains à la recherche d'outils innovants pour dispenser une éducation à la santé d'une manière passionnante aux écoliers devraient considérer le jeu de société éducatif, dit Uwem Ekpo.
 
Akinwale Oyejoko, médecin et directeur général du Jayden Medical Center à Lagos, au Nigéria, dit que le principe sous-jacent du jeu est louable en raison de l’invitation des patients à jouer un rôle actif dans leurs soins tout en faisant glisser l'attention de la médecine curative à la médecine préventive.
 
« Si les gens aiment leur travail, s'ils le voient comme amusant, alors leur conformité a généralement tendance à être plus élevée», explique Oyejoko à SciDev.Net.
 
« Ces enfants continueront également à édifier d'autres enfants à ce sujet et cela servira bien les communautés locales », conclut ce médecin.
 
Cet article a été produit par le desk anglophone de SciDev.Net pour l'Afrique subsaharienne.

Trust-Logo-Stacked