30/05/18

William Elong : “fabriquer les drones sur place en Afrique”

Envoyer à un ami

Les coordonnées que vous indiquez sur cette page ne seront pas utilisées pour vous envoyer des emails non- sollicités et ne seront pas vendues à un tiers. Voir politique de confidentialité.

Si l’usage des drones civils se développe rapidement au Cameroun, c’est en bonne partie grâce à l’ingéniosité de William Elong.

Ce jeune homme âgé d’à peine vingt-cinq ans dirige Drone Africa, une start-up qui assemble à Douala des drones qui sont ensuite vendus ou loués aux opérateurs économiques ou aux personnes qui en expriment le besoin.

Yves Tamu, le responsable technique de l’entreprise, précise : "ces drones peuvent être utilisés dans plusieurs domaines : l’agriculture, la surveillance, la cartographie et même l’événementiel pour assurer la couverture aérienne de certains événements".

Drone Africa qui emploie une vingtaine de collaborateurs aux profils variés est actuellement à la recherche de financements pour soutenir son développement à travers la conquête de nouveaux marchés et pour s’investir dans l’intelligence artificielle.

Par exemple en dotant ces petits appareils volants de la capacité de détecter des objets précis ou des êtres animés dans l’espace qu’ils survolent.

SciDev.Net a rencontré William Elong qui évoque ici le contexte de la création de Drone Africa et les perspectives de son développement.