25/04/19

En Images : La forêt de Vohibola se meurt…

Envoyer à un ami

Les coordonnées que vous indiquez sur cette page ne seront pas utilisées pour vous envoyer des emails non- sollicités et ne seront pas vendues à un tiers. Voir politique de confidentialité.

A Madagascar, 95% des lémuriens sont menacés d'extinction, ainsi que 20 espèces animales indigènes, dont six types de lémuriens et 150 espèces d’arbres.

En cause, les activités des braconniers dans la forêt, la pauvreté et une corruption endémique.

Dans un documentaire datant de 2014, "Island of Lemurs" (L'île des lémuriens), qui a tant fait pour attirer l'attention sur le sort de ces animaux, les auteurs ont involontairement encouragé l’essor d’un marché pour le commerce des lémuriens.

Certains tuent ces créatures inoffensives pour se nourrir, d'autres les vendent comme animaux de compagnie – et pour se nourrir, ils abattent de précieux arbres tropicaux.

Résultat des courses : la forêt humide de Vohibola, un sanctuaire de faune et de flore endémiques, est menacée de disparition.