01/04/15

Les enjeux de l’éradication de la peste des petits ruminants

Lecture rapide

  • La PPR affecte plusieurs pays africains, dont la Côte d'Ivoire, le Congo et la Tanzanie
  • Les experts proposent une éradication pure et simple de la maladie
  • Si elle ne présente pas de danger majeur pour la santé humaine, ses conséquences économiques sont jugées potentiellement catastrophiques.

Envoyer à un ami

Les coordonnées que vous indiquez sur cette page ne seront pas utilisées pour vous envoyer des emails non- sollicités et ne seront pas vendues à un tiers. Voir politique de confidentialité.


La peste des petits ruminants – moutons, chèvres, etc. – affecte le cheptel de plusieurs pays dans le monde.
 
80% des quelque 2.1 milliards de petits ruminants recensés dans le monde se trouvent dans les pays affectés par cette maladie, découverte en 1942 en Côte d'Ivoire.
 
Limitée dans un premier temps à l'Afrique de l'Ouest, elle a maintenant gagné l'Afrique centrale et l'Afrique orientale, notamment le Congo et la Tanzanie.
 
Si la maladie ne présente aucun danger pour l'homme, en revanche elle a de nombreuses conséquences sur l'activité économique de plusieurs petits exploitants, notamment en Afrique.

En marge de la conférence d'Abidjan sur l'éradication de la peste des petits ruminants, Ousmane Barry a rencontré Bernard Vallat, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), qui évoque les enjeux de la campagne d'éradication lancée en partenariat avec la FAO.
 
Trust-Logo-Stacked