21/09/20

Covid-19 : Quatre phytomédicaments à l’essai au Togo

COVID
Une infirmière bangladaise aide à traiter un patient soupçonné de souffrir de diphtérie dans le camp de réfugiés de Kutupalong Rohingya, près de Cox's Bazar, au Bangladesh. Des équipes financées par le Royaume-Uni travaillent avec des agents de soins de première ligne pour résoudre les problèmes de santé, de sécurité et de psychologie. Crédit image: Russell Watkins/DFID (CC BY 2.0). Cette image a été rognée.

Envoyer à un ami

Les coordonnées que vous indiquez sur cette page ne seront pas utilisées pour vous envoyer des emails non- sollicités et ne seront pas vendues à un tiers. Voir politique de confidentialité.


 

L’université de Lomé au Togo vient de lancer une série d’essais cliniques pour évaluer l’efficacité de quatre médicaments préparés à base de plantes médicinales pour combattre la Covid-19.

Les chercheurs togolais qui conduisent ces essais espèrent qu’ils en récolteront des résultats aussi encourageants que ceux qui avaient sanctionné les essais en laboratoire.

Loin de ces essais cliniques, mais, toujours au Togo, un dentiste répond à un auditeur qui se demande pourquoi il faut se brosser les dents tous les jours alors que chaque brossage entraîne souvent une irritation, voire des blessures à la gencive.

Au même moment, l’on apprend que l’Afrique a acheté en 2018 près de 10 % des pesticides interdits d’utilisation dans l’Union européenne à cause de leur toxicité et de leur dangerosité.

Santé, science et Développement avec Sylvie Akoussan.

Avec le soutien de :



idrc logo



wellcome 2

Ecouter sur : 
Google Podcasts
 
 
Trust-Logo-Stacked