Republier

Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.

The full article is available here as HTML.

Press Ctrl-C to copy

[KIGALI] Selon des experts réunis à Kigali, à l'occasion de la 13e édition du sommet eLearning Africa, du 26 au 28 septembre dernier, l'enseignement à distance offre des opportunités aux systèmes éducatifs africains, notamment en termes de coût de l'enseignement.

S'exprimant sur les récentes solutions d'e-learning, à l’instar du modèle Edtech (Educational technology – technologie éducative), Wellars Gasamagera, directeur général de l'Institut rwandais de l'administration, un établissement public chargé du renforcement des capacités des fonctionnaires, a déclaré : "Le constat est qu’au moins ce qu’il fallait pour l’éducation d’une seule personne suffit pour celle de trois individus. C’est très important, car il y aura du profit concret."

Parmi ces solutions, le m-learning (mobile learning – apprentissage mobile), un outil d'apprentissage qui présente des avantages de fonctionnalité hors connexion et s'adapte en même temps à tous les supports utilisés couramment, dont le smartphone, la tablette et l'ordinateur.

"Avec ce type d’application, l’apprenant n’a pas le temps de s’ennuyer et cet outil reste le meilleur moyen d’apprendre de façon ludique", déclare Elliott Masie, fondateur et président de la Fondation Masie Center, une structure d’e-learning basée aux Etats-Unis.
"Cette plateforme se présente comme une solution pratique et économique et elle permet aux apprenants d’accéder aux universités les plus prestigieuses du monde", affirme-t-il.

“Dans l'ensemble, ces nouveaux projets innovants en technologies éducatives permettent de réduire sensiblement les coûts par rapport à l’enseignement classique.”

Wellars Gasamagera - Institut rwandais de l'administration

Selon les statistiques du ministère rwandais de l'Education, environ 600 enseignants sur plus de 1.300 chercheurs que compte l’université du Rwanda ont été formés pour pouvoir pratiquer l’enseignement à distance, et 13 étudiants suivent actuellement les cours à l’aide de ce système.

Les experts réunis à l'occasion de la conférence de Kigali, ont convenu que même si l’interaction du système d'enseignement classique reste l’une des clés de l’apprentissage, les meilleures plateformes en ligne en cours d'introduction dans certaines institutions académiques comportent des outils permettant de favoriser l’apprentissage.
 
Certains spécialistes de l'éducation à distance affirment que l'avantage présenté par ces plateformes innovantes d'enseignement à distance réside dans le fait qu'on peut suivre les cours en classe ou ailleurs.

"En suivant des cours à distance, l’étudiant peut continuer, suivant sa situation, à exercer son activité professionnelle et à vaquer à ses autres occupations quotidiennes", affirme Jean Claude Muhumuza, un Rwandais qui a fait des études de troisième cycle universitaire à l'université américaine de l'Illinois.

Mamphela Ramphele, une Sud-Africaine membre de l'Académie américaine des arts et des sciences et fondatrice de Reimagine SA, une plateforme qui plaide pour la promotion d'une éducation à distance dans les universités africaines, affirme qu'il n'est pas surprenant aujourd'hui que les étudiants africains s’inscrivent en masse à des diplômes de haut niveau par correspondance.

"Les diplômes délivrés à distance jouissent de la même réputation que ceux obtenus en présentiel, mais c'est une option qui garantit l'accès aux universités les plus prestigieuses du monde", déclare-t-elle, dans un entretien avec SciDev.Net.

Alors que cette conférence scientifique de haut niveau présente les tenants et les aboutissants de l'enseignement à distance, ainsi que les technologies associées, les experts sont persuadés que ce système est bénéfique pour l’Afrique.

"L'avantage de ces plateformes d'apprentissage en ligne réside aussi dans le fait que le nouveau système accorde une flexibilité dans tous les sens, que l'enseignant et les apprenants soient en classe ou ailleurs", souligne pour sa part Eugène Mutimura, le ministre rwandais de l'Education.

"La technologie en cours dans l’enseignement à distance en Afrique devrait aider les pays africains à progresser dans tous les domaines, en particulier dans l’enseignement", poursuit le responsable rwandais, dans un entretien avec Scidev.Net.