Rapprocher la science et le développement

Un test transportable rapide pourrait transformer le traitement du VIH/SIDA
  • Un test transportable rapide pourrait transformer le traitement du VIH/SIDA

Crédit image: Flickr/millenniumpromise

Lecture rapide

  • Le nouveau kit tient dans un sac à dos et chaque test coûte environ US$ 10

  • Des résultats faciles à lire sont prêts en dix minutes

  • Les tests précédents prenaient des semaines et de nombreux patients n’ont pu récupérer leurs résultats

Shares
[KAMPALA] Les personnes infectées par le VIH dans les zones où les ressources sont limitées pourraient bientôt avoir accès à un test de diagnostic des CD4 sur leur lieu de traitement.

Les tests des CD4 mesurent les niveaux des cellules immunitaires et peuvent déterminer le moment où les patients doivent entamer ou ajuster leur traitement.

Ils constituent un élément essentiel du diagnostic dans le traitement du VIH/SIDA.

Cette innovation, qui vient de Zyomyx, une société de diagnostic basée aux Etats-Unis, est un kit transportable et durable avec des tests qui sont aussi faciles à lire qu’un thermomètre.

Cette facilité fait que ces tests conviennent parfaitement pour les personnels de santé à tous les niveaux et dans un cadre de tests cliniques. Chaque test coûte environ US$10.

Joanna Sickler, la directrice de la stratégie produit chez Zyomyx, a déclaré à SciDev.Net: "Le test donne des résultats en moins de dix minutes, de sorte que les personnels de la santé peuvent, en cas de nécessité, commencer ou ajuster le traitement au cours d’une même visite".

"Le produit sera lancé bientôt en Afrique, mais la date exacte dépendra de deux facteurs, dont le délai d’obtention du cerificat de réglementation".

Pour l’heure, les tests des CD4 nécessitent des machines coûteuses disponibles souvent uniquement dans les laboratoires centraux.

Donc, il se peut que les tests soient renvoyés, ce qui prend des semaines. Beaucoup de patients ne reviennent jamais pour leurs résultats ou pour commencer le traitement. Selon des données ougandaises récentes, le test des CD4 en laboratoire dure 59 jours en moyenne.

Stella Kentutsi, la directrice exécutive du Forum national ougandais des réseaux des personnes vivant avec le VIH/SIDA, a déclaré que le nouveau kit "signifie que les personnes vivant avec le VIH/SIDA peuvent accéder normalement aux résultats des tests des CD4".

Elle a affirmé que le coût pour les gens ordinaires était élevé, mais qu'elle pensait qu’un service plus rapide, plus accessible était la voie à suivre".

Le nouveau test est une petite cartouche jetable d’environ huit centimètres de haut. Une tournette simple, fonctionnant avec des piles, est livrée dans une boîte durable et transportable qui se glisse dans un sac à dos.

Cette technique utilise une technologie brevetée de captage et d’empilement de cellules. Un échantillon de sang obtenu en piquant un doigt est placé dans une cartouche du test, et un réactif l’unit à des cellules CD4, les rendant plus grosses que les autres cellules.

En faisant tourner l'échantillon, les grosses cellules CD4 se séparent et sont entraînées dans un tube étroit à l'intérieur de la cartouche, où le résultat peut être lu facilement - un peu comme sur un thermomètre.

Arthur Sekiziyivu, chercheur à l'Université de Makerere-Projet Walter Reed, en Ouganda, a déclaré que le kit devrait être comparé avec la technologie existante en matière de coût, de précision et de fiabilité.

Le nouveau test arrive peu après que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié de nouvelles directives le mois dernier (30 juin), qui indiquent que le nombre de personnes ayant droit au traitement contre le VIH/SIDA est de près de 26 millions.

Zyomyx a conclu avec Mylan, une société pharmaceutique basée en Inde, un important fournisseur d’antirétroviraux dans les pays en développement, un partenariat pour distribuer le kit de tests.

Mylan a signé un engagement pour un accès mondial avec la Fondation Bill et Melinda Gates, un actionnaire de Zyomyx, pour s'assurer que le nouveau test est disponible et accessible à un prix raisonnable dans les pays fortement affectés par le VIH/SIDA.

"Il s'agit d'une technologie révolutionnaire qui ne pouvait pas tomber à un meilleur moment", a laissé entendre Rajiv Malik, le président de Mylan.

"Plus les patients peuvent rapidement bénéficier de la numération des CD4, plus ils peuvent accéder rapidement à des médicaments d’importance vitale".

Le présent article est une production de la rédaction Afrique sub-saharienne de SciDev.Net.


Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.