Rapprocher la science et le développement

Une application SMS permet aux usagers kényans d'éviter les embouteillages
  • Une application SMS permet aux usagers kényans d'éviter les embouteillages

Crédit image: Flickr/rogiro

Lecture rapide

  • D’après des estimations, la circulation des véhicules cause une perte de US$ 600 000 par jour à Nairobi

  • Une application mobile peut envoyer des messages aux conducteurs en vue d'éviter les embouteillages dans la ville

  • Mais un conducteur et un expert invitent le gouvernement à s’impliquer davantage pour aider à combattre le phénomène

Shares
[NAIROBI] Une application de messagerie SMS reposant sur la participation des utilisateurs pourrait être d’une grande utilité pour les automobilistes qui font face à des embouteillages fréquents à Nairobi, au Kenya, en particulier aux heures de pointe.
 
L'application de téléphone mobile générée par ordinateur appelée Twende Twende – une expression swahilie signifiant "Allons-y, allons-y" - mise au point par IBM Research Africa, basée au Kenya, peut envoyer gratuitement aux automobilistes des messages SMS sur l'endroit où ils se trouvent et les conditions de trafic, y compris la recommandation d’une route à prendre pour éviter un embouteillage. 

Cette application a été lancée en novembre et est disponible sur deux réseaux de télécommunications mobiles, à savoir Airtel et Safaricom.

“Twende Twende fournira des informations susceptibles de permettre aux usagers de savoir s’il y a eu des activités sur des routes spécifiques qui pourraient affecter leur sécurité.”

  Uyi Stewart, IBM Research Africa


Uyi Stewart, expert scientifique en chef d'IBM Research Africa, déclare que les embouteillages contribuent à la perte de KSh 50 millions (environ US$ 600 000) par jour à Nairobi, en raison de la perte de productivité. 

Pour faire face au problème de la circulation, IBM Research Africa a conclu un partenariat avec Access Kenya Group, un fournisseur de services Internet qui dispose de webcams dans le quartier central d’affaires de Nairobi pour la diffusion d’images relatives à la circulation. Les scientifiques ont utilisé un modèle mathématique pour créer des données d'images qui pourraient être étendues à l'ensemble de Nairobi, a affirmé Uyi Stewart.

Il s'agit d'un nouveau développement avec des images introduites dans un système central qui reconnaît la vitesse des véhicules et mesure la congestion sur les routes, a-t-il ajouté.
Selon Stewart, l'application donnera en temps réel des informations par le biais de messages  SMS et permettra aux usagers de la route - dont les piétons - d'identifier la route la plus sûre, surtout la nuit.

"Twende Twende fournira des informations susceptibles de permettre aux usagers de savoir s’il y a eu des activités sur des routes spécifiques qui pourraient affecter leur sécurité", a expliqué Uyi Stewart. "C'est le premier développement technologique du genre par le biais duquel des gens prennent des informations sur le web et les mettent à la disposition d’autres personnes, y compris celles ayant des combinés téléphoniques mobiles de base, sans qu’elles aient à les remplacer par des smartphones".

Et d’ajouter: "Les conducteurs, ainsi que les usagers de la route, initient la demande en envoyant à notre serveur un message SMS indiquant la route sur laquelle ils veulent des informations en matière de circulation. Le serveur réagit alors en renvoyant au conducteur l’information demandée".

Wycliffe Bahati, le fondateur de Internet Protocol Extreme Ltd, une entreprise basée au Kenya, a affirmé que le gouvernement devrait étendre les systèmes de surveillance de la circulation au-delà des routes du quartier central d'affaires. Wyclife Bahati a ajouté que l'application pourrait bénéficier plus aux utilisateurs privés de véhicules automobiles qu’aux utilisateurs commerciaux.

Joseph Kamau, conducteur de véhicule commercial à Nairobi, partage cet avis. Le régulateur,  l’Organisme chargé de la délivrance des licences de transport, restreint les artères susceptibles d’être utilisées, explique-t-il.

Mais Uyi Stewart déclare à SciDev.Net: "IBM Research Africa cherche à collaborer avec les responsables du conseil municipal pour faire de cette nouvelle technologie une solution au vieux problème des embouteillages".

Selon Access Kenya Group, Nairobi qui a une superficie de 696 kilomètres carrés, compte plus de 300 000 automobiles et plus de 3 millions d’habitants.
 
Cet article est une production de la rédaction Afrique sub-saharienne de SciDev.Net.


Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.