Rapprocher la science et le développement

  • L'UNESCO combat la fuite des cerveaux grâce aux progrès de l'informatique

Shares

[Ouagadougou] L'UNESCO étend un programme qui vise à ralentir l'exode des chercheurs africains et arabes en leur donnant accès aux réseaux scientifiques et informatiques mondiaux.

Le programme baptisé 'Brain Gain Initiative' (que l'on pourrait traduire par initiative de renforcement des cerveaux), mis en place en partenariat avec la firme informatique, Hewlett-Packard, permet aux chercheurs de collaborer avec des experts du monde entier grâce à la informatique en réseau et à l'infonuagique et encourage ainsi la fidélité à la science et aux efforts de technologie locaux.

L'informatique en réseau combine la puissance de traitement de plusieurs ordinateurs mis en réseau pour travailler sur un problème scientifique unique, tandis que l'infonuagique permet aux chercheurs d'accéder aux dernières applications Web et aux bases de données les plus récentes.

Au Burkina Faso, deux projets à l'Université de Ouagadougou bénéficieront de ce programme : la modélisation de la circulation des polluants dans le bassin hydrographique du fleuve Sourou, dirigée par Blaise Somé, et la mise en place d'un réseau informatique à haut débit, sous la conduite de Oumarou Sié.

Sié a déclaré au Réseau Sciences et Développement (SciDev.Net) que son projet permettrait aux chercheurs locaux de partager des ressources avec leurs homologues se trouvant n'importe où dans le monde, tout en leur donnant la possibilité d'effectuer des calculs que leurs propres ordinateurs ne peuvent pas exécuter.

Auparavant, ces calculs ont dû être effectués à l'étranger, mais désormais, le laboratoire de Sié ainsi que d'autres bénéficiaires de ces fonds, pourront être plus indépendantsexplique-t-il.

Les laboratoires supervisant ces projets recevront chacun l'équivalent d'environ US$25,000 de matériel informatique, ainsi que US$20,000 de fonds de fonctionnement, a ajouté Sié.

Le programme s'appuie sur un projet pilote jugé efficace dans cinq universités de 2006 à 2009, et impliquera 15 universités supplémentaires au Moyen-Orient et en Afrique.

"Le Brain Gain Initiative a un lien direct avec le développement durable", note Somé.

La formation des participants à l'utilisation et à l'entretien des équipements a eu lieu en Afrique du Sud ce mois-ci (14-18 décembre) et un porte-parole de l'UNESCO affirme que les accords de partenariat étaient en cours de préparation, pour une signature prévue à la fin janvier 2010.

L'UNESCO et Hewlett-Packard projettent d'inclure 100 universités supplémentaires dans le programme d'ici la fin de 2011, avec l'aide d'autres partenaires.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.