Rapprocher la science et le développement

Bénin : une application pour élire le président idéal
  • Bénin : une application pour élire le président idéal

Crédit image: Flickr / UN Photo / Albert Gonzalez Farran

Lecture rapide

  • L’électeur exprime ses préoccupations en se soumettant à un test en ligne

  • Le système génère automatiquement le candidat qui correspond à ses attentes

  • L’application ne tient malheureusement pas compte de la personnalité des candidats

Shares
[COTONOU] L’agence de communication Timagine, basée à Cotonou (Bénin), a lancé, le 8 février 2016, le portail internet "Choisis Ton Pr 2016" pour permettre aux candidats à l’élection présidentielle de mars 2016 de partager le contenu de leurs projets de société avec les électeurs.
 
Dans le même temps, cette plateforme aide ces derniers à mieux connaître les programmes proposés par les candidats en compétition.
 
Selon Axel Kokoyè, ingénieur logiciel et responsable du projet "Choisis Ton Pr 2016", "cette application permet de mettre en avant les projets de société des candidats à l’élection. Par la même voie, il permet aux électeurs d’en prendre connaissance à travers un questionnaire".
 
"L’objectif est de comparer les différents projets de société des candidats avec les besoins des utilisateurs", ajoute-t-il.
 
Si les projets de société constituent normalement des balises pour les citoyens dans le choix des dirigeants à élire, il se trouve que le citoyen béninois vote traditionnellement par préférence d'ethnie, de religion ou de personnalité, sans toujours tenir compte du programme d'action des candidats. 
 

“Une telle application, dans un contexte électoral aussi virtuel qu’elle ne l’avait jamais été auparavant, permet de recadrer le débat, de centraliser l’information et d’orienter objectivement le choix d’un dirigeant démocratiquement élu”

Ezin Pierre Dognon
spécialiste en communication

 
Du fait que beaucoup de gens utilisent Internet aujourd’hui, les initiateurs du projet ont proposé ce portail web pour simplement faire connaître ces visions des candidats et permettre aux électeurs de rentrer en contact direct avec eux ou leurs staffs pour des échanges sur des aspects précis de ces programmes.
 
"Maintenant, on souhaite que chaque candidat soit conscient de ce que s’il n’a pas de programme politique, il ne pourra pas vraiment convaincre les électeurs de le choisir", explique encore Axel Kokoyè.
 
Dès que les projets de société sont envoyés par les candidats et mis sur le site, les internautes, potentiels électeurs, peuvent en prendre connaissance en participant à un test en douze questions.
 
Ces questions ou thématiques portent sur les différents chantiers que les candidats en lice se proposent de réaliser s’ils venaient à être élus
 
"Les internautes arrivent sur notre site et sont soumis à un test de douze thématiques dont chacune se rapporte à un aspect des programmes de société des candidats. L’internaute qui est en face des propositions des candidats choisit parmi les réponses aux thématiques, celle qui se rapproche le plus de ses préoccupations", explique Axel Kokoyè.
 
Au terme du test, le portail génère le nom du candidat dont le programme corespond le plus aux préoccupations de l’électeur.
 
Selon les promoteurs, cette innovation n’est pas du tout mise en place "pour faire la propagande autour des candidats", mais pour faire simplement connaître leurs projets de sociétés et confronter leurs propositions.
 
Esprit critique
 
Léon Koboudé, doctorant en Science de l’information et de la communication à l’Université Paris Ouest Nanterre estime que cette application "facile d'accès et d'usage" "permet de vulgariser ces projets de société dans leur plus claire compréhension pour le grand public".
 
Par ailleurs, "cet outil développe auprès des électeurs, l'esprit critique dans le choix du candidat basé sur les réels besoins de la cité selon l'expérience de chacun", dit-il.
 
Toutefois, l'intéressé regrette le fait que l’application ne prenne pas en compte "la personnalité du candidat qui compte évidemment dans le choix final". Car, dit-il, "l'électeur ne fait pas son choix seulement sur la base du projet de société des candidats".
 
Pour sa part, Ezin Pierre Dognon, spécialiste en communication, manager culturel et auteur, trouve que "une telle application, dans un contexte électoral aussi virtuel qu’elle ne l’avait jamais été auparavant, permet de recadrer le débat, de centraliser l’information et d’orienter objectivement le choix d’un dirigeant démocratiquement élu".
 
Accessible directement sur ordinateur, smarthphone et tablette, l’application attire déjà beaucoup d’internautes en cette période de campagne électorale.
 
Et Axel Kokoyè de souligner qu’elle constitue "un grand pas vers l’égalité et vers la possibilité pour chaque candidat de toucher les électeurs sans forcément leur distribuer de l’argent".

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.