Rapprocher la science et le développement

  • Un outil de lecture pour déficients visuels

Crédit image: G.M.B. Akash / Panos

Lecture rapide

  • ClearView+ Speech numérise des documents, les agrandit et les lit à haute voix

  • L'appareil, mis au point aux Pays-Bas, sera adapté aux besoins des utilisateurs locaux par la firme indienne BarrierBreak

  • Il est crucial que de tels outils soient configurés avec des téléphones et des ordinateurs

Un dispositif pour les personnes ayant une déficience visuelle qui numérise des documents tels que les journaux et les magazines et les lit à haute voix, a été lancé en Inde.
 
ClearView+ Speech, développé par la compagnie Optelec, basée aux Pays-Bas, sera commercialisé dans le pays par BarrierBreak Technologies, une compagnie indienne spécialisée dans l'accessibilité et les technologies fonctionnelles.
 
Le dispositif est constitué d’un télé agrandisseur (sous la forme de loupe d'ordinateur de bureau élargissant les images vidéo), qui numérise des documents imprimés, les affiche en les élargissant sur l'écran et utilise la reconnaissance optique de caractères pour les lire. L'utilisateur peut sélectionner la partie du texte qu'il souhaite lire à haute voix, à l'aide d’un écran tactile.
 
Selon Shilpi Kapoor, directrice fondatrice de BarrierBreak, l'appareil peut lire à haute voix en 30 langues, bien que, pour l’heure, les voix soient empruntées à des locuteurs non natifs. Cependant, il possède une option pour lire du texte en anglais avec un accent indien.
 
Le dispositif a été lancé à Mumbai, en avril.
"Les lois anti-discrimination dans les pays développés obligent les entreprises à concevoir leurs ordinateurs en ayant à l'esprit l'aspect pratique pour les personnes handicapées."
 
Gauri Arora
 
Shilpi Kapoor indique que son entreprise collabore avec des fournisseurs internationaux de technologies fonctionnelles, pour rendre leurs produits accessibles aux utilisateurs indiens.
 
"Nous nous spécialisons dans les technologies fonctionnelles", explique-t-elle à SciDev.Net. "Mais au lieu de concevoir nos propres appareils et de réinventer la roue, nous avons pensé qu'il était préférable de devenir un canal pour ce qui est disponible à travers le monde."
 
Elle ajoute en outre que les technologies de téléphonie mobile et l'ordinateur sont devenus des catalyseurs essentiels pour les handicapés.
 
«Pour une personne aveugle et sourde, la communication est le plus grand défi. Si vous lui donnez un téléphone mobile avec un afficheur braille, sa vie bascule. Elle découvre qu'elle peut envoyer et recevoir des messages», explique Kapoor.
 
BarrierBreak travaille également avec Dolphin Computer Access. Deux des produits les plus populaires de cette société britannique sont SaySo, une barre d'outils informatique pour les personnes dyslexiques, les personnes ayant des difficultés d'apprentissage et les malvoyants qui peuvent lire des parties d'un document ou lire des textes, pendant qu'un utilisateur les saisit, et SuperNova, qui se compose d'un agrandisseur d'écran, d'un lecteur plein écran et d'un clavier braille pour aider les personnes ayant une déficience visuelle à utiliser des ordinateurs et accéder à l’Internet.
 
Un défi à l'amélioration de l'accès aux technologies pour les personnes handicapées est de s'assurer que les outils développés peuvent être configurés avec les téléphones et les ordinateurs portables que les gens utilisent. C'est là que des sociétés comme Microsoft et Apple interviennent, explique encore Shilpi Kapoor.
 
Par exemple, les produits de Microsoft en Inde sont compatibles avec ceux d'Optelec et de Dolphin, selon le directeur de la citoyenneté d'entreprise de Microsoft Inde, Gauri Arora.
 
L'organisation travaille avec BarrierBreak pour s'assurer que ses produits continuent de bien fonctionner avec les technologies Microsoft, dit-elle. Son logiciel contient des vérificateurs de fonctionnalités d'accessibilité afin que les utilisateurs puissent signaler les fonctions non accessibles, et suggérer des solutions pour corriger, le cas échéant, la situation.
 
Bhavesh Kumar, une personne malvoyante qui travaille comme assistante pour BarrierBreak, déclare que les produits tels que les lecteurs d'écran ne sont utiles que s'ils sont compatibles avec votre ordinateur. Et souvent, un seul appareil peut ne pas suffire. "Vous pouvez avoir besoin d’outils différents pour des besoins différents", dit-il.
 
Gauri Arora rappelle que les dispositions de la loi obligent les entreprises occidentales à créer des produits accessibles. "Les lois anti-discrimination dans les pays développés obligent les entreprises à concevoir des ordinateurs en ayant à l'esprit leur aspect pratique pour les personnes handicapées», affirme-t-elle. «La loi n’autorise pas à exclure les personnes handicapées, et il faut donc concevoir pour tous."