Rapprocher la science et le développement

Le niveau de la faim en RCA et au Tchad jugé
  • Le niveau de la faim en RCA et au Tchad jugé "alarmant"

Crédit image: Flickr / European Commission

Lecture rapide

  • Les crises sociales et la météo expliqueraient le classement du Tchad et de la RCA

  • Le Pays le moins touché par la faim en Afrique subsaharienne est le Gabon

  • L’atteinte des ODD d’ici 2030 pourrait entraîner l’élimination de ce fléau

Shares
La République centrafricaine (RCA) et le Tchad sont les deux pays les plus touchés par la faim dans le monde.
 
C’est ce qui ressort de l’indice de la faim dans le monde (GHI) qui vient d’être publié par l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI) où les deux pays figurent parmi les Etats où la situation de la faim est jugée "très alarmante".
 
Dans le classement qui est contenu dans ce rapport, la RCA ferme en effet la queue avec un score de 46,1 points, précédé par le Tchad (44,3) et la Zambie (39) ; car, les pays enregistrant les plus hauts scores sont aussi les pays les plus touchés par la faim.
 

“Bien qu’aucun pays ne figure dans la catégorie "extrêmement alarmante" cette année, un nouveau plan d’action transformateur est nécessaire”

IFPRI

  
Pour ce qui est de la RCA, l’IFPRI explique cette contreperformance par la crise sociale et politique qu’a connue ce pays ces dernières années.
 
"En République centrafricaine, la violence et les déplacements massifs de populations, causés par quatre ans de guerre civile, ont engendré de lourdes conséquences sur la production alimentaire", écrit en effet la représentation de l’l’IFPRI à Dakar (Sénégal) dans sa note de synthèse.
 
"Le Tchad, qui a également connu une longue période de guerre civile, a fait face à la détérioration de la sécurité alimentaire en raison d’un afflux récent de réfugiés et des phénomènes météorologiques extrêmes", ajoute ce document.
 
Mais, dans l’ensemble, cet indice qui donne un aperçu de la faim dans le monde depuis 2000 montre que ces deux pays ont, de toutes les façons, amélioré leur situation.
 
Entre 2000 et 2016, la RCA a ainsi enregistré une réduction de l’ordre de 10,5% de la faim tandis que le Tchad en a enregistré 15 %. Quant à la Zambie, elle a fait reculer la faim de 22%.
 
De l’autre côté, le rapport cite la Tunisie comme étant le pays d’Afrique le moins touché par la faim et ses conséquences. Tandis que le Rwanda est le pays qui a enregistré la plus forte diminution de la faim entre 2000 et 2016, soit environ 52%.
 
A l’échelle du continent, la Tunisie est suivie de l’Algérie, puis du Maroc et de l’Afrique du Sud ; pendant que le Gabon, l’Île Maurice et le Ghana sont les mieux classés parmi les pays de l’Afrique subsaharienne.
 
Progrès
 
Au niveau mondial ce classement qui ne prend pas en compte la plupart des pays industrialisés, fait le point dans 118 pays et arrive à la conclusion que "les niveaux de faim sont estimés "graves" ou "alarmants" dans 50 pays. La majorité des 7 pays ayant un score GHI "alarmant" se situent en Afrique subsaharienne"
 
Les exemples de la RCA et du Tchad "soulignent que malgré des progrès majeurs dans la réduction de la faim dans le monde, les conflits violents, la mauvaise gouvernance et les impacts climatiques sur l’agriculture continuent de sévir et la faim d’affecter notre planète", peut-on lire dans le rapport.
 
En somme "bien qu’aucun pays ne figure dans la catégorie "extrêmement alarmante" cette année" comme l’indique le rapport, "un nouveau plan d’action transformateur est nécessaire".
 
Et pour l’IFPRI, la solution n’est autre que le respect par les Etats des engagements pris dans le cadre des Objectifs du développement durable (ODD) pour éliminer la faim dans le monde d’ici 2030.
 
Le GHI se définit comme "un outil statistique permettant de mesurer et de suivre de manière détaillée l’évolution de la faim dans le monde pays par pays et région par région".
 
Il est fait sur la base des quatre indicateurs que sont la sous-alimentation, l’émaciation infantile, le retard de croissance infantile et la mortalité infantile.
 

Références

La version française de l'Indice de la faim dans le monde (GHI) 2016 est accessible ici 
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.