Rapprocher la science et le développement

Les technologies géospatiales pour stimuler le secteur agricole
  • Les technologies géospatiales pour stimuler le secteur agricole

Crédit image: Panos

Lecture rapide

  • Les services géospatiaux pourraient aider à développer l'agriculture africaine

  • Les investissements dans les technologies géospatiales sont essentiels pour les ODD

  • Les jeunes devraient être encouragés à s'intéresser aux sciences de l'espace

Shares
[NAIROBI] Les participants à une réunion ont estimé que les politiques qui favorisent l'adoption de technologies géospatiales telles que la télédétection pourraient aider l'Afrique subsaharienne à relever les principaux défis du développement dans le secteur agricole.
 
La conférence du Centre régional de cartographie des ressources pour le développement (RCMRD - Regional Center for Mapping of Resources for Development), qui s'est tenue au Kenya, le mois dernier (27-29 septembre) visait à partager les connaissances sur la façon dont les pays africains pourraient se servir des données d'observation de la Terre pour trouver des solutions durables à des défis tels que la sécheresse, la famine et les pénuries d'eau.

“L'agriculture est l'un des secteurs les plus évoqués, mais elle est souvent négligée dans la pratique.”

Shuaib Lwasa
Université de Makererey joe blogs

 
La conférence a noté que le RCMRD travaille avec des partenaires au développement pour fournir des services technologiques géospatiaux tels que la surveillance de l'évolution de la sécheresse, les prédictions en matière d'inondation et la cartographie de la couverture terrestre, pour aider les gouvernements et d'autres institutions à répondre aux conditions météorologiques extrêmes et renforcer la résilience.
 
Mais des délégués du RCMRD d'Afrique orientale et australe comme le Botswana, le Burundi, l'Ethiopie, le Kenya, Maurice, le Rwanda, la Somalie, l'Afrique du Sud, le Swaziland, le Soudan du Sud, la Tanzanie, l'Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe, étaient préoccupés par la faible adoption et utilisation des sciences de l'espace, en particulier dans l'élaboration des politiques au niveau continental.
 
"L'agriculture est l'un des secteurs les plus évoqués, mais elle est souvent négligée en termes pratiques", a déclaré Shuaib Lwasa, professeur agrégé au département de géographie, de géoinformatique et des sciences du climat de l'Université de Makerere, en Ouganda.
 
Shuaib Lwasa a déclaré que si l'Afrique de l'Est utilisait les données scientifiques spatiales dans l'élaboration des politiques, la productivité agricole de la région pourrait s'en trouver augmentée, renforçant ainsi la sécurité alimentaire.
 
"Nous attendons souvent que des crises se déclenchent avant d'agir", a déclaré M. Lwasa, ajoutant que la préparation limitée aux catastrophes et l'absence d'engagements en faveur de politiques scientifiques ont conduit à des crises qui paralysent l'économie de la région, l'agriculture étant le secteur le plus durement touché.
 
Emmanuel Nkurunziza, directeur général du RCMRD, a pour sa part déclaré à SciDev.Net que l'Afrique subsaharienne a besoin des sciences de l'espace pour prendre des décisions, en particulier dans l'industrie agricole, qui est l'épine dorsale de l'économie de la région.
 
Par exemple, il a estimé que l'utilisation de satellites pour surveiller les conditions et les rendements des cultures de maïs en Tanzanie pourrait aider ce pays à assurer une meilleure planification et à prendre des mesures appropriées pour aider à améliorer le secteur agricole et les moyens de subsistance, en particulier ceux des populations rurales démunies.
 
Emmanuel Nkurunziza a ajouté que pour que l'Afrique atteigne les dix-sept objectifs de développement durable dans l'Agenda 2030 de l'ONU, des investissements importants, ainsi que l'utilisation des technologies géospatiales sont nécessaires.
 
"Il y a encore une faible adoption de la recherche scientifique dans les politiques publiques, en raison de la mauvaise communication et du manque de confiance dans les nouvelles connaissances scientifiques", a-t-il expliqué, ajoutant qu'il est nécessaire d'impliquer davantage les jeunes dans les sciences de l'espace.
  
Cet article a été rédigé par le desk Afrique anglophone de SciDev.Net.
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.