Rapprocher la science et le développement

  • L'acidification des océans présenterait une menace pour la pêche

Shares

[CANCUN, MEXIQUE] Selon un rapport publié lors de la conférence 2010 des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 16), qui se tient au Mexique, les océans s'acidifient à un rythme probablement le plus rapide depuis 65 millions d'années -- avec des implications inconnues pour les trois milliards de personnes qui dépendent du poisson pour leurs besoins en protéines,.

La hausse des émissions de CO2, dont un quart finit par se dissoudre dans les océans pour produire de l'acide carbonique, a provoqué une baisse de 30 pour cent du taux en pH des océans, reflétant une augmentation de l'acidité de ces océans, selon le rapport produit par le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE).

"Si nous continuons au même rythme, nous aurons une augmentation de l'acidité de 120 pour cent d'ici la fin du siècle", a déclaré Carol Turley, l'auteur principal du rapport et coordinnateur des échanges de connaissances auprès du Programme britannique de recherche sur l'acidification des océans (UK Ocean Acidification Research Programme).

Ce rapport a passé en revue la littérature scientifique et a constaté que les effets de l'acidification sur la chaîne alimentaire sont encore mal connus, et que davantage de recherches sont nécessaires.

Mais il a répértorié de nombreuses menaces potentielles.

L'acidification peut réduire la croissance et affecter le développement des petits poissons. Par exemple, elle peut perturber l'orientation et le sens de l'odorat chez les jeunes Clowns oranges, les rendant ainsi plus vulnérables aux prédateurs.

L'une  des préoccupation majeures, selon le rapport, est le fait que la formation du squelette des coraux et des crustacés peut devenir plus difficile, ce qui entraînerait "des impacts futurs considérables sur la peche aux crabes, aux moules et d'autres coquillages; les espèces qui dépendent des récifs coralliens et d'autres comme le saumon qui se nourrissent de plus petits organismes à coquille, réduisent la chaîne alimentaire ".

La pêche et les cultures hydroponiques constituent une importante source de nourriture et de revenus pour la plupart des communautés plus pauvres de la planète, avec près d'un milliard de personnes dépendant du poisson comme seule source de protéines.

"Les stocks de poissons sont déjà menacés par la surpêche et la perte de leur habitat", a déclaré Turley. "Je suis désolé de dire que nous avons ajouté une autre menace,  l'acidification' à celles qui pèsent sur les poissons".

Tim Kasten, le directeur adjoint de la Division de la mise en œuvre de la politique environnementale du PNUE, a déclaré: "Des possibilités d'atténuation et d'adaptation sont possibles. Celle qui est apparemment la plus évidente consiste à réduire rapidement et considérablement la quantité d'émissions de CO2 de afin qu'une moindre quantité pénètre le milieu marin".

En outre, Kasten a proposé de s'intéresser aux espèces marines qui s'adaptent plus facilement à l'augmentation de l'acidité, tout en œuvrant à la réduction des autres facteurs d'agression tels que la perte d'habitat et la surpêche.

"L'acidification des océans est l'un des nombreux [facteurs d'agression] auxquels nos milieux marins font face en ce moment. Dans ces conditions, comment pouvons-nous réduire certains de ces autres facteurs tout en sachant que le phénomène d'acidification va se poursuivre?

Lien vers le rapport complet : 'Les conséquences environnementales de l'acidification des océans: une menace pour la sécurité alimentaire' [2.5MB]

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.