Rapprocher la science et le développement

Uranium et santé: le cas du Niger

Shares
Le Niger éclaire au moins une ampoule française sur cinq, grâce à l’uranium extrait de son sous-sol. La compagnie française Areva exploite l’uranium nigérien à partir de deux mines situées dans la région d'Arlit.

La société est en train de renégocier la licence d’exploitation accordée par le gouvernement nigérien.  Après deux ans de négociations infructueuses avec Niamey, la licence précédente a en effet expiré au mois de décembre.

Le gouvernement cherche à augmenter les redevances qu'il perçoit sur ​​les revenus de l’exploitation de l'uranium. Areva affirme que les demandes de la partie nigérienne risquent d’affecter son chiffre d’affaires.

Pendant ce temps, comme le montre ce reportage d'Himadou Amadou, des ex-employés d'Areva se plaignent de diverses maladies qu'ils imptent aux activités d'extraction d'uranium.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.