Rapprocher la science et le développement

  • Une lueur d'espoir pour la lutte contre la tuberculose résistante aux médicaments

Shares

Des cas incurables de tuberculose très résistante aux médicaments (TB-ERM) pourraient être traités grace à l'association de deux médicaments connus – l'un d'eux a été fabriqué il y a plus de 30 ans.

Des études en laboratoire publiées dans Science la semaine dernière (27 février) ont montré que l'association de deux médicaments, le meropenem et le clavulanate, a inhibé la croissance de 13 souches séparées de TB-ERM.

Cette association a également inhibé la croissance des souches cultivées en laboratoire sensibles aux médicaments et des souches qui imitent l'état latent de la tuberculose – une phase non active de la tuberculose difficile à traiter.

Les chercheurs, venant de l'Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses et du Albert Einstein College of Medicine, ont grand espoir  qu'un traitement efficace contre la TB-ERM voit le jour dans un délai relativement court  si les résultats se répètent chez des etres humains,

Le meropenem appartient à une classe d'antibiotiques appelés b-lactams. Ces médicaments couramment utilisés n'ont jamais été utiles dans le traitement de la tuberculose, le Mycobacterium tuberculosis possèdant une enzyme qui les dissout. Mais le clavulanate inhibe cette enzyme, permettant au meroponem de tuer M tuberculosis quand les deux sont associés.

La phase II des essais cliniques concernant l'association de ces médicaments débutera sur près de 100 malades d'ici la fin de l'année.

Un essai à plus petite échelle, 15—20 malades en Afrique du sud – dont la moitié est infectée par le VIH – débutera avec un peu de chance d'ici le milieu de l'année 2009, affirme Brian Currie, professeur de médecine au Albert Einstein College of Medicine qui concevra et dirigera l'essai, conjointement avec Willem Sturm, le doyen de l'Ecole de médecine Mandela de Durban, en Afrique du sud.

Currie affirme que l'Afrique du sud a été retenue comme lieu du test à cause de la forte prévalence de la TB-ERM dans ce pays.

Il a déclaré à Scidev.Net que le clavulanate n'était pas encore approuvé en Afrique du sud et que pour les essais, on utiliserait plutôt une préparation orale d'amoxicilline-clavulanate, qui a été validée, tout comme le meropenem.

Cette association a été également testée dans le cadre du programme de recherche actuel et bien qu'elle ne soit pas aussi efficace que lemeropenem et le clavulanate, son efficacité reste supérieure à celle d'autres médicaments, affirme Currie, et son utilisation évitera de devoir attendre 12 mois avant d'obtenir l'approbation des préparations de clavulanate.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.