Rapprocher la science et le développement

  • Mise à jour sur la grippe porcine et la science : 4 décembre 2009

Shares
L'une des grandes inconnues sur la grippe porcine – le nombre de personnes infectées par le virus - sera connue lorsque les pays commenceront à analyser les échantillons sanguins.

Seule une infime partie des cas peut être confirmée par des tests de laboratoire. Les autorités sanitaires ont donc eu à déduire le nombre de cas, à partir des personnes ayant signalé des symptômes à leur médecin.

Mais certains pays, dont la France, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Vietnam, ont commencé à analyser des échantillons sanguins pour la présence d'anticorps contre l'A(H1N1). C'est ce que signale le magazine Nature (24 Novembre).  

L'AFP a rapporté la semaine dernière qu'une mutation génétique a été découverte chez le virus A(H1N1) qui a causé la mort de deux personnes en France, et l'OMS a confirmé que deux décès en Norvège ont été causés par des versions mutées du virus.

Des mutations similaires ont été observées au Brésil, en Chine, au Japon, au Mexique, en Ukraine et aux États-Unis.

Keiji Fukuda, le conseiller spécial de l'OMS sur la grippe pandémique, a déclaré à la presse que les mutations du virus sont courantes et doivent être surveillées.

"Si chacune des mutations était signalée dans les médias, ce serait comme si on signalait chacun des changements dans la météo" a-t-il dit. Il a ajouté qu'une fois les mutations signalées, l'OMS évalue la manière dont elles affectent le signe clinique dans l'ensemble.

Selon un article publié dans New Scientist (25 Novembre), contrairement à certaines craintes, la mutation découverte en Norvège ne marquerait pas l'évolution de la grippe A(H1N1) vers quelque chose plus mortel. Si la mutation permettrait au virus d'infecter les poumons plus en profondeur, elle ne le rend pour autant pas plus susceptible de provoquer des formes graves de maladie. La mutation a été découverte dans des souches bénignes de grippe et ne semble pas s'être répandue.

Zhong Nanshan, directeur de l'Institut des maladies respiratoires de Guangzhou, en Chine, a déclaré que la Chine doit faire preuve de vigilance dans le suivi des mutations génétiques des virus de la grippe, les grippes aviaire H5N1 et porcine A(H1N1) étant toutes deux présentes dans le pays.

"Cela pourrait engendrer un virus de la grippe aussi mortel que le premier et aussi contagieux que le second", a-t-il averti. Reuters a signalé dans le même article que le ministère chinois de la santé a menacé de prendre sanctions sévères à l'encontre des responsables qui dissimuleraient des décès dus à la grippe A(H1N1).

Eurosurveillance a signalé (12 Novembre) que les porcs en Norvège pourraient avoir contracté le virus A(H1N1) des humains. Les autorités norvégiennes surveillent les élevages touchés et ont limité le mouvement des animaux par peur que les porcs ne deviennent des réservoirs du virus - offrant un récipient dans lequel l'A(H1N1) pourrait fusionner avec d'autres virus grippaux - et réinfecter des humains.

L'Egypte va fabriquer ses propres médicaments contre l'A(H1N1), c'est ce qu'a annoncé le ministère de la santé du pays. Reuters a rapporté (25 Novembre) que l'Égypte autorisera cinq compagnies à produire cinq millions de doses de médicaments génériques en 2010.

ScienceInsider a signalé (28 Novembre) que les Pays-Bas revendent 19 millions des doses de vaccin contre le virus A(H1N1) commandées aux firmes pharmaceutiques. La commande avait été passé au moment où l'on pensait que deux doses seraient nécessaires, mais les recherches ont montré par la suite qu'une seule dose est suffisante.

Toutefois, des chercheurs japonais et néerlandais ont suggéré ce mois-ci (12 Novembre) dans Eurosurveillance qu'une dose unique de vaccin ne devrait être fournie qu'uniquement en cas de pénurie de vaccins.

Cette mise à jour vous est-elle utile ? Dites-nous pourquoi afin de nous permettre de l'améliorer.
 

Si vous avez utilisé des informations provenant de l'une de nos mises à jour sur la grippe porcine et la science, veuillez nous le faire savoir par courrier électronique en expliquant comment ce matériel vous a été utile et l'impact qu'il a eu sur votre travail.

Les mises à jour régulières sur la grippe porcine et la science de SciDev.Net rentrent dans la sous-rubrique grippe porcine proposant des informations, des opinions et des articles de fond récents sur la grippe porcine et le monde en développement. 

Vous pouvez également recevoir de SciDev.Net les toutes dernières informations sur la grippe porcine en vous connectant à notre flux RSS ou en vous abonnant à notre alerte e-mail  hebdomadaire.
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.