Rapprocher la science et le développement

Les sacs plastiques « peuvent préserver la vie des nouveau-nés »
  • Les sacs plastiques « peuvent préserver la vie des nouveau-nés »

Crédit image: Embraceglobal

Lecture rapide

  • L’hypothermie peut être périlleuse pour les prématurés et les nourrissons en insuffisance pondérale à la naissance

  • Une expérience a montré que le placement des nouveau-nés dans des sacs en polyéthylène préserve leur chaleur corporelle

  • Il existe de meilleures méthodes, mais aucune n’est aussi peu onéreuse et facile d’accès que les sacs plastiques

Shares
[KAMPALA] Une expérience réalisée en Zambie a montré que grâce à des sacs plastiques ordinaires – comme ceux utilisés pour l’emballage des aliments – on peut empêcher les bébés prématurés et ceux souffrant d’insuffisance pondérale à la naissance d’entrer en hypothermie. 
 
Les nourrissons placés dans des sacs en polyéthylène utilisés dans l’alimentation après la naissance sont nettement moins susceptibles d’avoir une température corporelle basse particulièrement dangereuse pour les nouveau-nés en insuffisance pondérale et susceptibles d’accroître le risque d’infection, de détresse respiratoire, de retard de croissance, voire de décès dans les cas extrêmes.

Dans les pays avancés, les sacs en polyéthylène sont souvent utilisés pour garder au chaud les bébés nés en très grande prématurité immédiatement après leur naissance, mais seulement pour quelques minutes avant leur placement en couveuse.
 
Dans une expérience réalisée à l’Hôpital universitaire de Lusaka, des chercheurs ont voulu savoir si cette technique pourrait être efficace pour de plus longues durées sur des bébés nés en prématurité modérée – entre 26 et 36 semaines de grossesse – dans des formations hospitalières qui ne disposent pas de moyens tels que les couveuses.

Plus de 100 nouveau-nés ont été randomisés en deux groupes, dont certains placés dans des sacs en polyéthylène immédiatement après la naissance et d’autres soumis à des soins standards.

Une heure après la naissance, les nourrissons placés dans des sacs plastiques avaient 79 pour cent plus de chances d’avoir une température corporelle normale que ceux du groupe de contrôle – 59 pour cent et 33 pour cent respectivement, soit 26 pour cent de plus en termes absolus.
 
Waldemar Carlo, co-auteur de l’étude, a déclaré à SciDev.Net que « tous les bébés ont un rapport surface corporelle/poids total très élevé et sont pour cela prédisposés à l’hypothermie, et les bébés prématurés le sont davantage ».
 
Sans mécanismes de production de la chaleur, les nourrissons ne peuvent récupérer la chaleur corporelle qu’ils perdent à la naissance.

Le fait de placer un nouveau-né dans une couverture ou une dans une veste peut empêcher la perte de chaleur par évaporation, et le maintenir au chaud.
 
Lisa Umphrey, pédiatre à Médecins Sans Frontières, qui a travaillé en Ouganda, affirme que cette étude « laisse croire que cette pratique est importante dans les régions qui manquent de ressources compte tenu des taux élevés de morbidité néonatale dans cet environnement clinique. C’est un sujet qui mérite d’être mieux débattu et fouillé ». 
 
Comme première ligne de défense contre l’hypothermie, les sacs plastiques à usage alimentaire ont eu des résultats non négligeables mais même les bébés placés dans ces sacs risquaient à 41 pour cent d’avoir trop froid une heure après la naissance.
 
D’autres solutions à faible coût, comme Embrace BabyWrap, pourraient contribuer à maintenir les nourrissons au chaud plus longtemps.

Ce produit est constitué d’une compresse chauffante placée dans un duvet – la compresse peut être réchauffée à l’eau tiède si l’alimentation en électricité est intermittente ou inexistante.

Il est aussi disponible à l’Hôpital universitaire, d’après Carlo, qui précise qu’il pourrait devenir une « solution de long terme pour certains malades.»

Même si en définitive, s’agissant du coût, rien n’est aussi peu onéreux que les sacs plastiques pour lutter contre l’hypothermie, dit-il. « Il s’agit bien des sacs alimentaires que nous venons juste de jeter à la poubelle ».
 
 
Cet article est une production de la rédaction Afrique sub-saharienne de SciDev.Net.


Références

Pediatrics doi:10.1542/peds.2012-2030 (2013)
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.