Rapprocher la science et le développement

  • Le Canada crée un fonds Grand Challenges jugé 'unique'

Shares

Le Canada a décidé d'allouer 225 millions de dollars canadiens (US$ 220 millions) dans un fonds capable, selon ce pays, d'apporter une aide unique aux scientifiques du monde en développement dans leurs efforts visant à résoudre les problèmes de santé auxquels leurs régions sont confrontées.

Le fonds Grands Défis Canada (en anglais, Grands Challenges Canada), créé la semaine dernière (3 mai), a pour ambition d'adopter une approche entièrement innovante, dont la sélection de scientifiques issus de pays en développement pour diriger les premiers projets financés.

Cette initiative prétend également être la première dans laquelle un gouvernement, membre du G8, associe un organisme indépendant, à but non lucratif, avec son budget d'aide internationale.

Le fonds cherche des propositions pour résoudre cinq "défis". Jusqu'à présent, seul un défi a été lancé – la mise au point d'outils de diagnostic utilisables au chevet du patient et adaptés aux zones les plus reculées du monde en développement.   

Les recherches sur ce premier défi devront être menées par des chercheurs principaux venant de pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire (PFR-PRI), bien qu'ils soient encouragés à collaborer avec des scientifiques canadiens.  

L'objectif visé est "l'innovation intégrée", dans laquelle l'entreprise scientifique et technologique s'associe à des approches des milieux philanthropiques et d'affaires afin de s'assurer que les résultats parviennent à ceux qui en ont besoin, selon Peter Singer, le directeur du McLaughlin - Rotman Centre for Global Health à l'Université de Toronto, où sera basé Grand Challenges Canada.  

Pour M. Singer, le programme cherche également à faire des recherches sur la mise en œuvre, "les chercheurs formant ainsi une seule communauté dont les membres œuvreront ensemble pour aborder un défi particulier".

Cette approche offre un cadre pour la coopération internationale sur des questions mondiales, explique-t-il.

S'exprimant lors du lancement du fonds, James Flaherty, le ministre canadien des Finances, a déclaré que l'engagement pris par le gouvernement canadien aidera les "meilleurs cerveaux du monde" à trouver des solutions aux problèmes de santé mondiaux qui affectent les plus pauvres.  

Pour Carel IJsselmuiden, directeur du Conseil de la recherche médicale au service du développement, qui est basé en Suisse, cette initiative "est un défi mondial lancé ... à d'autres pays et régions de redéfinir la façon dont le développement sera poursuivi".

"Le gouvernement canadien devrait être félicité – c'est une nouvelle orientation qui est la bienvenue dans la poursuite d'une redéfinition des activités d'appui au développement. L'initiative s'appuie sur les capacités existants dans les PFR-PRI".  

"Ce premier 'grand défi' se concentre sur les chercheurs principaux venant des PRF-PRI uniquement. C'est une différence souhaitable par rapport aux Gates Grand Challenges et à d'autres initatives, qui recrutent pour l'excellence sur la scène mondiale plutôt que dans les PFR-PRI."

IJsselmuiden a défié le programme de maintenir ce principe pour les Grand Défis suivants. Autrement, "la capacité du programme d    ans sa globalité de soutenir les chercheurs des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire n'est pas donnée".

Il s'est également interrogé de la participation de l'industrie canadienne dans les Défis.

"Il n'est pas toujours facile de faire la différence entre les intérêts industriels et les priorités des canadiens dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Le fait que les chercheurs principaux figurant dans le présent appel doivent venir des PFR-PRI semble être considéré comme une protection appropriée afin d'assurer que les PFR-PRI soient les mieux servis -- mais avec cet appel, nous ne voyons pas encore l'ensemble du tableau. "

Grands Défis Canada est la réalisation d'un engagement de 2008 du gouvernement du Canada de créer un Fonds d'Innovation pour le Développement. À l'époque, le budget fédéral comptait allouer un montant de US$ 49 millions, somme aujourd'hui revue à la hausse et étalée sur cinq ans. Ce projet s'exécutera sous forme de partenariat entre le Centre canadien de recherches pour le développement international, le Centre McLaughlin-Rotman et les Instituts de recherche en santé du Canada.  

Le premier Défi impliquera la collaboration avec la Fondation Bill et Melinda Gates, dont le propre projet Grand Challenges in Global Health (Grands Défis en Santé mondiale) finance déjà la recherche dans le domaine du diagnostic au chevet du patient.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.