Rapprocher la science et le développement

  • La réponse du monde musulman à la théorie de l'évolution est complexe

Shares

Le monde musulman se trouve à un moment unique de sa relation avec la théorie de l'évolution, selon le coauteur d'une étude importante sur les attitudes à l'égard de cette théorie parmi les musulmans dans le monde.

L'acceptation de la théorie de l'évolution varie largement dans le monde musulman, ce qui démontre que les idées stéréotypées sur l'islam et l'évolution sont fausses, a déclaré Salman Hameed, Directeur du Centre for the Study of Science in Muslim Societies (SSiMS) à l'Hampshire College, aux États-Unis.

Selon lui, ces idées sont aujourd'hui façonnées à cause de nouveaux phénomènes tels que l'éducation de masse, les migrations et l'accès à l'Internet.

"C'est un moment unique", a déclaré S. Hameed lors de la 7ème conférence mondiale des journalistes scientifiques qui s'est tenue la semaine dernière (27–29 juin), au Qatar. Il y a présenté les premiers résultats d'une étude qui porte sur les tentatives des musulmans lettrés de réconcilier leur religion avec les sciences de l'évolution.

Cette étude est menée sur des étudiants et des docteurs en médecine dans cinq pays musulmans, à savoir l'Égypte, l'Indonésie, la Malaisie, le Pakistan et la Turquie, mais aussi dans trois pays accueillant la diaspora musulmane, à savoir des docteurs turcs en Allemagne, des docteurs pakistanais au Royaume-Uni, mais aussi des docteurs arabes, pakistanais et turcs aux États-Unis.

S. Hameed a indiqué à SciDev.Net qu'ils avaient sélectionné des docteurs scientifiquement lettrés et issus de milieux éducatifs et sociaux similaires. Parmi les questions, il était demandé aux répondants s'ils acceptaient ou s'ils rejetaient la théorie générale de l'évolution et, plus précisément, si des formes d'évolution microbienne, animale et humaine étaient possibles.

Il a présenté les résultats obtenus auprès de deux groupes seulement : les Pakistanais aux États-Unis et les Malaysiens dans leur propre pays.

Plus de 80 pour cent des docteurs pakistanais résidant aux États-Unis acceptaient la théorie de l'évolution, y compris l'évolution microbienne, animale et humaine.

La majorité pensait également que certains pouvaient accepter la théorie de l'évolution tout en conservant leurs croyances religieuses.

La plupart des docteurs malaysiens (en Malaisie) rejetait pourtant la théorie de l'évolution, en particulier pour ce qui concerne les hommes.

Alors que S. Hameed pense que les principes de base de l'évolution seront finalement acceptés, il a toutefois indiqué que les pays musulmans sont encore en train de "négocier la modernité" et que plusieurs réponses montrent la confusion qui en découle.

Un docteur turc a par exemple déclaré : "C'est compliqué… J'accepte l'évolution d'un point de vue scientifique, mais je la rejette d'un point de vue religieux". D'après un étudiant en médecine pakistanais : "Je l'accepte quand je suis à l'hôpital, je la rejette quand je rentre à la maison".

Le créationnisme Jeune-Terre, qui soutient que la Terre a été créée il y a environ 6 000 ans littéralement comme cela est décrit dans la Bible, et qui est soutenu par certaines personnes qui rejettent l'évolution, en particulier par des groupes chrétiens aux États-Unis, était absent, ce qui démontre que la couverture médiatique du débat sur l'évolution doit être plus nuancée.

S. Hameed a signalé que "les contextes musulmans sont différents des affrontements qu'il y a aux États-Unis". Il était prématuré de présenter les attitudes musulmanes comme polémiques et cela risquait d'être dommageable, étant donné que "le récit dominant doit encore émerger dans le monde musulman", où la religion joue un rôle important pour former la vision que les gens ont du monde.

"Si l'évolution est assimilée à l'athéisme, un large rejet peut en découler, y compris des principes de base", a-t-il déclaré. Il est cependant possible que l'évolution humaine continue à être un sujet controversé, et quʹ'il soit encore, peut-être, rejeté par la majorité des musulmans.

Lien vers un fichier audio de S. Hameed s'exprimant sur ses recherches (en anglais)

Lien vers le résumé de la communication de S. Hameed sur 'The Future of Acceptance of Evolution in the Muslim World' (en anglais)

Lien vers les diapositives de la communication de S. Hameed (en anglais)

Lien vers le blog de SciDev.Net consacré à la Conférence mondiale des journalistes scientifiques (en anglais)

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.