Rapprocher la science et le développement

  • La mutation du virus Ebola découvert chez les porcs : une menace potentielle

Shares

Des experts vétérinaires enquêtent sur la manière dont une forme du virus Ebola  retrouvée chez des primates a été transmise aux porcs aux Philippines.

Vingt-deux experts sanitaires et vétérinaires internationaux se sont rendus sur l'île de Luzon, aux Philippines, la semaine dernière (13 janvier) dans le but de mener une enquête sur l'épidémie du virus Ebola Reston, qui s'est déclarée chez les cochons en 2008.

C'est la première fois que le virus à été retrouvé chez des animaux autres que des primates, et pour Pierre Rollin, expert dans l'étude du virus Ebola aux Centers for Disease Control and Prevention des Etats-Unis, son apparition chez des animaux domestiques est à la fois inattendue et préoccupante.

La forme actuelle du virus semble représenter un faible risque pour la santé humaine. Il est éliminé par la cuisson des aliments et les humains infectés par le passé n'ont pas présenté de symptômes de la maladie.

L'inquiétude réside dans une possible mutation du virus, une fois passé chez le porc, en une forme humaine mortelle – comme l'aurait fait le virus de la grippe aviaire. 

Des échantillons de sang et de tissu prélevés sur des porcs sains dans des élevages à Luzon feront l'objet d'analyses pour la recherche d'anticorps au virus, dans le but de calculer le taux de mortalité approximatif des porcs infectés.

Rollin soupçonne l'existence d'un réservoir intermédiaire, écartant l'idée d'un transfert du virus des primates directement aux porcs. Les chauve-souris sont connues comme un réservoir du virus Ebola en Afrique, et il se peut que le virus se propage dans l'alimentation du porc par l'intermédiaire des fientes des chauves-souris, dit-il.

Lien vers l'article complet dans Nature

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.