Rapprocher la science et le développement

  • Des tests initiaux probants pour un médicament contre la maladie du sommeil

Shares

Lors d'une conférence ayant été donnée cette semaine, il a été annoncé que des essais précliniques viennent de démontrer que le premier médicament administré par voie orale conçu spécifiquement pour soigner de manière simple la maladie du sommeil, est sans risque et efficace.

La maladie du sommeil, également appelée trypanosomose africaine, est causée par le parasite Trypanosoma brucei, transmis par les mouches tsétsé ; elle est mortelle si un traitement efficace n'est pas administré. Cette maladie affecte environ 30 000 personnes par an, mais elle représente une menace pour des millions de personnes en Afrique sub-saharienne.

La plupart des traitements qui existent actuellement ont été conçus il y a plusieurs décennies, ils sont coûteux et ils sont soit toxiques soit difficiles à administrer. Peu d'entre eux sont efficaces pendant les dernières phases de la maladie, lorsque le parasite infecte le cerveau ; par ailleurs, les parasites développent déjà une résistance aux nouvelles thérapies combinées introduites en 2009.

Anacor Pharmaceuticals s'est aujourd'hui associé à l'entreprise de conception de médicaments Scynexis afin d'examiner les composants à base de bore dont il dispose, en raison de son efficacité connue contre un éventail de pathogènes pour agir contre les parasites de la maladie du sommeil.

L'organisation non gouvernementale Drugs for Neglected Diseases Initiative (DNDi), basée en Suisse, a soutenu ces recherches à hauteur de 14,8 millions de dollars américains (11,2 millions d'euros), garantis pour l'essentiel par la Fondation Bill & Melinda Gates.

Selon la DNDi, un composant, le SCYX-7158, a soigné avec succès tant les premières que les dernières étapes de la maladie chez les souris ; il s'agissait qui plus est d'un liquide pouvant être administré par voie orale et non par intraveineuse. Si les essais humains, qui devraient commencer d'ici la fin de l'année, réussissent également, ce médicament pourrait devenir, au cours des cinq prochaines années, un traitement sans risque, plus court et plus facile à administrer pour les deux phases de la maladie.

Les résultats ont été dévoilés lors de la BIO International Convention, un colloque international sur l'industrie biotechnologique qui s'est tenu cette semaine (27–30 juin) à Washington, aux États-Unis, et publiés mardi (28 juin) dans PLoS Neglected Tropical Diseases.

La conception de médicaments pour soigner les maladies négligées est entravée par un manque d'incitations financières destinées aux entreprises pharmaceutiques. La DNDi a été créée en 1999 pour remédier à ce problème en collaborant avec les industries, les universités et les organisations non gouvernementales pour accélérer la recherche et la conception de ces médicaments.

"Concevoir un nouveau médicament administré par voie orale pour la maladie du sommeil, permet de prouver que nous pouvons apporter les meilleures connaissances scientifiques aux maladies les plus négligées et aux patients", a déclaré Bernard Pécoul, Directeur-général de la DNDi.

Chris Schofield, qui étudie les maladies infectieuses à la London School of Hygiene & Tropical Medicine et membre de la Campagne panafricaine dʹéradication de la mouche tsétsé et de la trypanosomose (PATTEC), a déclaré à SciDev.Net : "Il s'agit bien sûr d'une première étape, mais c'est prometteur, et la DNDi fait un travail exceptionnel pour que les entreprises concernées luttent contre les maladies tropicales négligées".

C. Schofield a toutefois mis en garde contre le fait que ce n'est que le début du processus. "Le vrai problème est de faire parvenir ces médicaments aux personnes qui en ont besoin, ce qui constitue une véritable difficulté dans les zones les plus reculées, et d'éradiquer les mouches, ce que l'Union africaine, à travers la PATTEC, a commencé à prendre en considération en y consacrant même certains financements".

Lien vers l'article complet publié dans PLoS Neglected Tropical Diseases (en anglais)

Voir ci-dessous pour regarder une vidéo de la DNDi sur les efforts qu'elle réalise pour lutter contre la maladie du sommeil et les autres maladies négligées :


 

 

Voir ci-dessous pour regarder une vidéo de la DNDi sur les traitements de la maladie du sommeil :


 

 

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.