Rapprocher la science et le développement

  • L'ONU crée un groupe de travail sur le développement durable

[LONDRES] Susilo Bambang Yudhoyono et Ellen Johnson Sirleaf, les prsidents indonsien et librien et David Cameron, le Premier ministre britannique, vont coprsider un groupe de travail de haut niveau cr par les Nations Unies afin dmettre des recommandations sur les approches du dveloppement aprs lchance des Objectifs du Millnaire pour Dveloppement (OMD) en 2015.

Annonant lAssemble gnrale des Nations Unies cette semaine (9 mai) le choix de ces personnalits, Ban Ki-Moon, Secrtaire gnral de lONU, a galement promis quil nommerait un secrtaire gnral adjoint charg de la planification du dveloppement pour laprs 2015.

Le groupe de travail sera charg dexaminer les raisons du succs mitig des huit OMD fixs en lan 2000, de dfinir les objectifs de rduction de la pauvret et de promouvoir le dveloppement social par laction dans des domaines comme lducation, la rduction des taux dinfection au VIH et la mortalit infantile.

Au fil des ans depuis ladoption des OMD, nous avons accompli des progrs considrables et tir de nombreuses leons en matire de rduction de la pauvret, concluent les coprsidents dans une dclaration commune rendue publique hier.

Cet article fait partie de notre srie sur les prparatifs de Rio+20, la Confrence des Nations Unies sur le dveloppement durable qui se tiendra du 20 au 22 juin 2012. Pour consulter les autres articles de la srie, rendez-vous sur Science Rio+20

Nous en savons plus sur le rle essentiel de la croissance conomique, des changes, de la lutte contre la corruption, de la bonne gouvernance et des socits ouvertes dans la cration des richesses et la libration du potentiel des pays les plus pauvres.

Nous comptons uvrer ensemble pour assurer la pleine ralisation des OMD, et prendre en compte de nombreux autres points de vuepour dfinir un nouveau programme ambitieux pour mettre fin la pauvret dans les annes aprs 2015.

Les trois coprsidents sont les reprsentants dune conomie revenu lev, dune conomie revenu intermdiaire et dune conomie faible revenu, dont chacune peut se vanter dune certaine russite en matire de dveloppement. Ainsi, le Libria est lun des rares pays africains avoir tenu sa promesse de consacrer 15 pour cent de son produit intrieur brut (PIB) la sant, et la Grande-Bretagne est lun des rares pays dvelopps tenir lengagement de consacrer 0,7 pour cent du PIB laide au dveloppement.

Claire Melamed, charge du programme de croissance et dquit lOverseas Development Institute au Royaume-Uni, sest flicite de lavnement de ce groupe de haut niveau.

Jusqu prsent, le dbat sur laprs-OMD sest situ beaucoup plus au niveau technique, fait-elle remarquer. Si nous ny apportons pas un zeste de politique, nous ny arriverons jamais.

Mais elle prvient contre un nouveau retour de balancier, avec un nouvel accent plac dans la thorie du dveloppement sur la croissance conomique, comme dans les annes 80, dogme qui a prcd la focalisation quasi-exclusive depuis, notamment par les OMD, sur des objectifs sanitaires et sociaux.

Le danger est de voir une volte-face totale, estime-t-elle. Cest loccasion de btir un nouveau consensus qui reconnaisse limportance des deuxapproches.

Ban Ki-moon a prcis que les autres membres du groupe de travail seront nomms au lendemain de la confrence des Nations Unies sur le dveloppement durable (Rio+20) qui se tiendra au Brsil le mois prochain (du 20 au 23 juin).

Il est clair que les membres du groupe de travail ont t choisis en fonction des progrs accomplis dans les domaines de la pauvret et du dveloppement, juge Melamed. Il sera intressant de voir, une fois que les autres membres du groupe seront nomms, si certains parmi eux sont issus des groupes de protection de lenvironnement ou de la socit civile.

Selon une opinion largement partage, les OMD doivent tre suivis dune approche plus sophistique englobant les impratifs environnementaux, conomiques et sociaux.

Ce point de vue est au centre dun dbat intense dans le cadre des ngociations en prlude la confrence Rio+20 et pourrait permettre aux pays de sentendre, du moins sur une question de principe, pour fixer des Objectifs de dveloppement durables.

Reste savoir comment le travail du groupe de haut niveau sadaptera de tels objectifs.

Cet article fait partie de notre couverture sur la Science Rio+20.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.