Rapprocher la science et le développement

  • Les académies du Nigéria ne 'contribueraient pas assez au développement'

Shares

[ABUJA] Le gouvernement nigérian exhorte les académies nationales à réajuster leurs priorités, à la suite de critiques de l'absence perçue de leur contribution au développement durable.

Le ministère fédéral de la science et de la technologie a organisé une rencontre avec les représentants de cinq académies nationales, notamment l'Académie nigériane des Sciences, l'Académie nigériane d'Ingénierie, l'Académie nigériane des Sciences sociales, l'Académie nigériane de l'Education et l'Académie nigériane des Lettres, au début de ce mois (01 mars) pour faire un point sur la situation.

Selon le ministre de la science et de la technologie de l'époque, Alhassan Zaku, l'impact de ces académies sur les efforts d'accélération du développement du pays n'est pas encore ressenti.

'Vos institutions existent dans ce pays depuis plus d'une décennie, cependant, votre impact n'est pas ressenti dans les efforts [du Nigéria] en vue d'atteindre le développement durable', a fait remarquer Zaku.

Il a ajouté que le temps est venu pour les académies du Nigéria de collaborer plus étroitement avec le gouvernement et de jouer un rôle plus significatif en conseillant sur les stratégies de développement durable.

'Dans la plupart des pays, les académies nationales jouent un rôle moteur dans le développement, mais la situation au Nigéria est différente. Ici, les académies hésitent à faire face aux défis malgré tout le savoir et l'expérience dont elles regorgent', a-t-il regretté.

Ont été élaborées au cours de cette réunion des stratégies susceptibles de permettre aux académies nationales de contribuer formellement au développement national.

Le président de l'Académie nigériane des sciences, Oye Ibidapo-Obe, a déclaré au Réseau Sciences et Développement (SciDev.Net) que cette réunion, fort opportune, contraindrait les académies nationales à devenir des acteurs majeurs dans l'agenda de développement du Nigéria.

Pour Ibidapo-Obe l'agenda de développement du Nigéria, baptisé Nigeria Vision 2020, pourrait bénéficier énormément de la contribution de ces académies, notamment dans les domaines de la recherche et du développement des capacités humaines.

Il a souligné par ailleurs que cette réunion a permis aux académies de présenter des propositions formelles au gouvernement.

Un sous-comité constitué de personnes affiliées aux diverses académies nigérianes a été mis sur pied en vue de bâtir un nouveau partenariat et de mettre en oeuvre des activités susceptibles d'impliquer à la fois le gouvernement et les académies.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.