Rapprocher la science et le développement

  • L'OMS lance un plan de lutte contre la résistance aux insecticides

[KAMPALA] L'OMS a lanc un plan stratgique dont le but est de freiner la propagation des moustiques rsistant aux insecticides, dj identifis dans 64 pays en proie au paludisme et essentiellement situs en Afrique sub-saharienne.

Le Plan mondial de gestion de la rsistance aux insecticides, rendu public le 15 mai dernier, est compos d'un programme de recherche orient vers le dveloppement d'outils novateurs de lutte contre les vecteurs et de structures pour s'attaquer aux moustiques sans recourir aux insecticides traditionnels.

Les nouveaux outils comprennent des substances rpulsives, des piges appts au sucre ou aux odeurs ainsi que le traitement d'autres vecteurs de propagation animaux -sur lesquels se nourrissent les moustiques- pour inhiber la survie de ces derniers.

L'OMS recommande galement la mise en place d'un groupe consultatif sur la lutte antivectorielle, charg de l'valuation des preuves relatives de nouvelles formes de lutte contre les vecteurs de propagation, un domaine nglig l'heure actuelle.

Ce groupe serait compos d'experts dans une gamme de disciplines entomologiques et de luttes antivectorielles, annonce le plan. Il agirait notamment pour la clarification et l'acclration des processus d'intgration de nouveaux outils dans la pratique de sant publique.

Le plan appelle au renforcement des capacits en entomologie et l'tablissement de davantage de partenariats avec des instituts de recherche rgionaux et locaux, ainsi qu' la constitution d'une base de donnes mondiale sur la rsistance aux insecticides. Il prsente un projet de nouveaux produits diffrents stades de dveloppement, de la validation de principe l'enregistrement au niveau du pays.

Le programme de recherche du plan est l'un des cinq piliers du plan d'action court terme de l'OMS, qui s'adresse diffrentes parties prenantes, dont le secteur agricole, les gouvernements, les organismes de financement et les institutions universitaires. D'autres piliers comprennent la gestion et la surveillance de la rsistance aux insecticides.

James Ssekitooleko, du projet de gestion communautaire intgre des cas, qui est en cours de mise en uvre par le Malaria Consortium avec l'appui de l'Agence canadienne de dveloppement international, en Ouganda, a dclar que des niveaux levs de rsistance rendront inefficaces les moustiquaires et la pulvrisation intradomiciliaire d'insecticides effet rmanent. Selon l'OMS, la rsistance aux insecticides pourrait se traduire par l'mergence de 26 millions de nouveaux cas de paludisme chaque anne et occasionner de 30 60 millions de dollars de dpenses supplmentaires annuelles pour les tests et les mdicaments.

Il a fallu effectuer davantage de recherches sur les causes de la rsistance et la gestion de sa propagation, a ajout Ssekitooleko. Il a prcis que les problmes qu'il restait rsoudre taient tout la fois l'utilisation incontrle de produits chimiques et une surveillance inefficace pour contrler la propagation de la rsistance.

Myers Lugemwa, chef d'quipe au sein du programme de lutte contre le paludisme au ministre ougandais de la Sant, a convenu que la rsistance devait tre surveille au travers d'tudes de la sensibilit, et qu'elle devait enraye par une utilisation alterne de diffrents insecticides.

Lugemwa a fait savoir que le ministre tudiait l'heure actuelle la sensibilit des moustiques diffrents produits chimiques mais qu'une recherche de cette nature ncessitait des fonds publics supplmentaires,qui n'taient pas encore disponibles.

John Vulule, chef du Centre for Global Health Research (Centre pour la recherche en sant mondiale), l'Institut de recherche mdicale du Knya, a indiqu SciDev.Net: S'assurer que les populations vectrices locales restent sensibles aux insecticides prescrits est un pralable ncessaire au succs de la lutte antivectorielle et une tape importante vers l'radication du paludisme.

Lien vers le plan d'action [2.1MB]

Reportage suppmentaire de Ochieng 'Ogodo.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.