Rapprocher la science et le développement

  • Les algues marines comme biocarburants : une idée qui avance

[SANTIAGO] Des scientifiques ont trouv un moyen de convertir tous les principaux sucres des algues brunes en thanol, soulignant ainsi leur potentiel comme vaste source de biocarburants.

Une quipe affirme dans la revue Science aujourd'hui (19 janvier) avoir conu un microbe capable de convertir les sucres en thanol, surmontant de ce fait l'un des principaux obstacles la transformation des macroalgues brunes en matire premire comptitive pour la cration de biocarburant.

Le rendement potentiel en thanol des algues brunes est approximativement deux fois celui de la canne sucre et cinq fois celui du mas, partir de la mme surface de culture.

Pourtant, ce potentiel ne peut jusqu' ce jour tre entirement atteint, en raison de l'incapacit des microbes industriels dcomposer l'alginate, l'un des trois sucres les plus abondants dans les algues marines brunes, ou laminaires, le varech le plus cultiv dans le monde.

Dsormais, des chercheurs bass au Chili, en France et aux Etats-Unis affirment qu'ils ont dvelopp le premier microbe capable de fermenter tous les principaux sucres contenus dans une espce d'algue brune commune (Saccharinna japonica).

Ce [dveloppement] fait de [l'algue brune] une biomasse viable pour la production de carburants et de produits chimiques renouvelables, a dclar Yasuo Yoshikuni, co-auteur de l'tude et conseiller scientifique en chef de Bio Architecture Lab (BAL) Inc -- une socit amricaine qui possde quatre fermes d'algues au large des ctes chiliennes -- SciDev.Net.

L'quipe a conu la bactrie Escherichia coli, qui a la capacit naturelle de mtaboliser le glucose et le mannitol - les deux autres principaux sucres prsents dans les algues brunes - et Vibrio splendidus, un microorganisme contenant tous les gnes ncessaires pour mtaboliser les alginates.

Les scientifiques ont ainsi pu obtenir un rendement en biothanol directement partir d'algues, quivalant 15 000-20 000 litres par hectare et par an.

Auparavant, une analyse effectue par le dpartement amricain de l'Energie affirmait que les macroalgues brunes pourraient produire 19 000 litres par hectare par an, condition de pouvoir surmonter certains obstacles techniques.

L'algue brune ne rivalise pas avec les cultures alimentaires ou les plantes terrestres pour la terre et l'eau frache, et l'aquaculture d'algues peut absorber l'excs de nutriments prsents dans l'ocan [qui peuvent causer l'appauvrissement en oxygne], souligne Yuki Kashiyama, directeur de BAL Chili.

Pour Stephen Mayfield, le directeur du Centre de biotechnologie des algues de San Diego l'Universit de Californie, San Diego, aux Etats-Unis, c'est un grand exploit technique, mais, pour le moment du moins, le varech n'est toujours pas une matire premire viable pour la production d'thanol, et ne le sera pas tant que nous ne sachions pas comment le faire pousser et le transporter sur un site de traitement de manire simple et conome en nergie.

Selon Yoshikuni, pour dmontrer l'conomie du procd global plus en profondeur, une usine pilote exprimentale est en cours de construction au Chili et devrait commencer augmenter ses activits ds juillet 2013. Pour cette phase, BAL a reu une subvention de CORFO (voir Chile apuesta por los biocombustibles a base de algas), l'agence chilienne de promotion des innovations.

Lien vers l'article complet dans Science

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.