Rapprocher la science et le développement

  • La cité des sciences égyptienne va engendrer un réseau national de recherche

Shares

[LE CAIRE] L'Egypte va créer un réseau d'universités et de centres de recherches qui collaboreront avec future la cité scientifique, projet d’une hauteur de US$ 2 milliards et qui devrait ouvrir ses portes aux étudiants en septembre 2012.

L’annonce a été faite lors des manifestations marquant l'ouverture officielle de la cité des sciences et technologies Zewail – qui porte le nom du lauréat du prix Nobel d'origine égyptienne Ahmed Zewail, professeur à l'Institut de Technologie de Californie, aux Etats-Unis – au début du mois (02 novembre).

Pour Motaz Khorshid, le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le réseau Cité Zewail tissera des liens entre les centres de recherche affiliés et des ministères, dont le sien. Le réseau a pour objectif de devenir "la locomotive du développement économique et social en Egypte", a-t-il dit.

Lors de la cérémonie, Zewail a affirmé que ce réseau servirait de lien entre les travaux scientifiques des chercheurs et appuierait le transfert et l'accumulation des connaissances.

Maged Al-Sherbiny, président de l'Académie de la recherche scientifique et de la technologie (ARST), a affirmé que son institution accueille de nombreux chercheurs talentueux dont la Cité Zewail pourrait tirer profit.

Il a ajouté que le centre national de recherches, le centre de recherche en nanotechnologies de l'Université du Caire, le centre d’urologie et de néphrologie de l’Université de Mansoura (qui travaille sur les cellules souches), et le centre cardiaque d’Assouan seraient parmi les premiers à rejoindre ce réseau, au vu de leur spécialisation dans des domaines auxquels la cité scientifique accordera la priorité.

Les détails précis concernant le fonctionnement du réseau doivent encore être convenus.

La cité scientifique comprendra une université, un institut de recherche de troisième cycle, un parc technologique pour développer les innovations des étudiants et une unité pour faire un lien entre la science et l'industrie.

"La Cité Zewail va jouer un rôle actif dans la renaissance de la recherche scientifique égyptienne", explique Khorshid.

Cette cité est un projet national à but non lucratif, approuvé par le gouvernement en mai dernier. Ahmed Zewail, par ailleurs président du projet, a lancé une campagne de collecte de fonds pour sa construction. Jusqu’à présent, les Egyptiens et expatriés égyptiens ont fait des dons, allant de US$ 2 à 40 millions.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.