Rapprocher la science et le développement

  • L'Ethiopie accueillera le quatrième Institut africain des sciences mathématiques

Shares

[ADDIS-ABEBA] L'Éthiopie espère devenir le prochain centre africain d'excellence en sciences mathématiques, après le Ghana, le Sénégal et l'Afrique du Sud, grâce au quatrième Institut africain des sciences mathématiques dont l'ouverture est prévue l'an prochain.

L'AIMS, qui a été conçu par Neil Turok, Directeur du Perimeter Institute for Theoretical Physics, au Canada, a été fondé en 2003 au Cap, en Afrique du Sud, en qualité de centre panafricain pour mener des recherches et suivre des formations après un diplôme de troisième cycle, mais aussi pour transmettre aux étudiants talentueux des compétences avancées et largement applicables en mathématiques.

Une seconde antenne de cet institut devrait ouvrir en septembre au Sénégal. L'ouverture en septembre 2012 du troisième institut au Ghana, a quant à elle été annoncée en mai.

Semu Mitiku, Président intérimaire du comité de direction de l'AIMS-Éthiopie, et Doyen de la faculté de mathématiques de l'Université d'Addis-Abeba, a déclaré à SciDev.Net que le comité de direction et le gouvernement éthiopien étaient parvenus à s'entendre sur la création de lʹinstitut.

Un plan d'action détaillé est en train d'être élaboré et la construction de l'institut devrait commencer dès que le gouvernement aura donné son feu vert final.

S. Mitiku espère que le centre sera prêt à temps pour accueillir dès septembre 2012 des étudiants de toute l'Afrique. D'après lui, "l'AIMS-Éthiopie prévoit d'accueillir, au début, jusqu'à 35 étudiants venant de l'ensemble du continent".

L'institut éthiopien sera en partie financé par l'initiative Next Einstein, un programme mis en place par l'AIMS-Afrique du Sud pour garder un œil sur la création de 15 instituts de ce genre à travers l'Afrique. L'Éthiopie devrait apporter le reste des fonds nécessaires pour construire l'institut mais également pour couvrir les frais de fonctionnement après son ouverture.

Depuis 2003, plus de 300 étudiants issus de 31 pays africains ont obtenu un diplôme de troisième cycle à l'AIMS-Afrique du Sud. De même, quatre Éthiopiens par an, en moyenne, ont reçu des bourses de cet institut au cours des six dernières années.

Selon Sarah Jackson, chargée du développement du projet par l'AIMS-Éthiopie, "l'AIMS-Éthiopie est encore à sa toute première phase mais tout se déroule bien. Il y a beaucoup d'enthousiasme et le projet intéresse de nombreuses personnes qui souhaitent le soutenir".

Elle a précisé qu'à l'AIMS-Éthiopie, les formations se concentreraient sur la formation en modélisation mathématique, pour trouver des réponses aux problèmes de développement, qui touchent par exemple l'agriculture et les changements climatiques.

Selon Amsalework Ayele, mathématicien à l'Université éthiopienne de Bahir Dar et ancien boursier de l'AIMS, l'ouverture d'une antenne de l'AIMS en Éthiopie est l'occasion, non seulement pour les étudiants mais également pour les Professeurs de sciences, d'apprendre grâce à l'expérience de scientifiques renommés qui viennent à l'Institut.

Au final, 15 centres d'excellence de ce type devraient ouvrir à travers l'Afrique.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.