Rapprocher la science et le développement

Les criquets pèlerins: un aliment nutritif et sain
  • Les criquets pèlerins: un aliment nutritif et sain

Crédit image: Dieter Telemans/Panos

Lecture rapide

  • Des chercheurs ont identifié chez les criquets pèlerins des substances chimiques susceptibles de renforcer la sécurité alimentaire

  • Ces substances sont également susceptibles d’enrayer les maladies chroniques

  • Selon les chercheurs, les criquets pèlerins peuvent désormais être utilisés pour renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique

Shares
[NAIROBI] D’après des chercheurs qui étudient les criquets pèlerins, ces insectes peuvent renforcer la sécurité alimentaire et nous protéger contre des maladies chroniques.
 
Selon l’OMS, les maladies non transmissibles comme les crises cardiaques, l’accident vasculaire cérébral, les cancers, le diabète et l’asthme tuent environ 28 millions de personnes chaque année dans les pays  à faible revenu et les pays à revenu intermédiaire, notamment ceux d’Afrique subsaharienne.
 
Dans une nouvelle étude parue le mois dernier dans PLOS One (13 mai), des chercheurs basés au Kenya et aux États-Unis ont voulu savoir si les criquets pèlerins contiennent des quantités assez élevées de phytostérols pour enrayer les maladies cardiovasculaires.
 
Le chercheur Baldwyn Torto du Centre international sur la physiologie et l’écologie des insectes (ICIPE) au Kenya, qui a dirigé cette étude, explique que les phytostérols bloquent l’absorption du cholestérol, une substance qui accroît le risque de maladies cardiaques et de maladies cardiovasculaires.

“Les phytostérols sont riches en protéines, en acides gras et en sels minéraux qui renforcent l’immunité, luttent contre les cancers et préviennent l’inflammation des organes humains.”

Baldwyn Torto, Centre International sur la physiologie et l'écologie des insectes (ICIPE)

 
Kate Kibarah, nutritionniste-clinicienne au Kenya, plaide pour la promotion des sources alimentaires qui contribuent à la lutte contre les maladies non transmissibles et ajoute qu’au vu des conclusions de l’étude, les criquets pèlerins doivent être promus en tant que sources alimentaires.
 
Elle souligne que de nombreux Africains souffrent d’affectations telles que l’hypertension et les cancers dus aux modes de vie sédentaires et à de mauvaises habitudes alimentaires.
 
"Au lieu de consommer tout le temps des repas rapides, nous devons prendre des repas de qualité contenant des éléments nutritifs qui nous aident à éviter des maladies mortelles", conseille Kate Kibarah.
 
"Les gens doivent également faire des exercices physiques pour garder la forme”, poursuit-elle.
 
Selon l’OMS, de solides preuves attestent que comparativement aux hommes et femmes adultes peu actifs, les personnes actives ont des taux moins élevés de mortalité, toutes causes confondues, de cardiopathies coronariennes, de pression artérielle, d’accident vasculaire cérébral, de diabète de type 2, de syndrome métabolique, des cancers du colon et du sein, et de dépression.
 
Selon les auteurs de l’étude, les plantes sont, certes, généralement, les principales sources de phytostérols, mais les insectes comme les criquets qui se nourrissent de plantes peuvent aussi être des sources de ces composés riches en éléments nutritifs pour les êtres humains.
 
Après avoir élevé à l’ICIPE, dans le cadre de cette étude, entre 200 et 250 criquets pèlerins - Schistocerca gregaria –nourris aux semences de blé et au son de blé, les criquets ont ingéré les phytostérols de ces plantes et en ont augmenté la quantité.

Par conséquent, ces insectes ont présenté des taux élevés de phytostérols comparativement au blé.
Les chercheurs ont utilisé la chromatographie en phase gazeuse - technique scientifique de séparation des composés - pour déterminer la quantité et les effets thérapeutiques des phytostérols que l’on retrouve sur les criquets pèlerins.
 
D’après Baldwyn Torto, cette étude introduit une nouvelle perception des criquets pèlerins qui, jusque là, étaient considérés uniquement comme une menace pour la sécurité alimentaire, en raison de leur capacité à détruire diverses cultures, principalement les céréales, dans la région du Sahel.
 
De grandes invasions de criquets pèlerins se sont produites à Djibouti, en Érythrée, en Éthiopie, à Madagascar et en Somalie. "Mais, les criquets pèlerins peuvent désormais être utilisés pour renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique", soutient Baldwyn Torto.
 
Cet article est une production de la rédaction Afrique subsaharienne de SciDev.Net. 

Références

Xavier Cheseto and others Potential of the desert Locust Schistocerca gregaria (Orthoptera: Acrididae) as an unconventional source of dietary and therapeutic sterols (PLOS  One, 13  May 2015)
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.