Rapprocher la science et le développement

Cyber-triche au Congo-Brazzaville

Shares
Au Congo-Brazzaville, l’Internet sert également de vecteur à diverses formes d’activités criminelles.
 
Ainsi, en juin 2015, les autorités ont dû annuler les épreuves du baccalauréat, après que celles-ci se furent retrouvées sur la toile.
 
Des milliers de lycéens ont par la suite provoqué d'importants dégâts à Brazzaville, en manifestant leur colère contre l'annulation des épreuves du baccalauréat, avant d'être dispersés par la police.
 
Emery Patrice Dissoumou, président du chapitre congolais d'Internet Society, explique les circonstances de cet incident. 
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.