Rapprocher la science et le développement

Zika: le mystère d'un code génétique clé percé
  • Zika: le mystère d'un code génétique clé percé

Crédit image: CDC/ Cynthia Goldsmith

Lecture rapide

  • La protéine copie l'ARN viral jusqu'à ce que Zika se propage dans le corps

  • Elle est produite par des flavivirus qui provoquent la fièvre jaune et l'hépatite C

  • Un médicament utilisé contre l'hépatite C peut devenir une option thérapeutique

Shares
[SÃO PAULO] Des chercheurs brésiliens ont décrit la structure tridimensionnelle de la protéine NS5 responsable de la réplication du virus Zika dans les cellules infectées - une étape importante vers le développement d'un médicament antiviral.
 
Pour ce faire, ils ont stimulé une bactérie pour produire de grandes quantités de la protéine NS5, qui ont ensuite été purifiées et séparées des autres substances produites par la bactérie. Les chercheurs ont ensuite transformé des copies de la protéine en cristaux et ont cartographié l'emplacement des quelque 9 600 atomes qui forment sa structure.

“L'étude peut être essentielle pour développer de nouveaux médicaments avec une activité antivirale spécifique contre Zika.”

Guilherme Milanez
Université d'État de Campinas

 
Avec ces données, ils ont construit un modèle informatique détaillé de l'organisation structurale de tous les atomes de la protéine. Les résultats complets ont été publiés dans Nature Communications le mois dernier (27 mars).
 
"La caractérisation de la structure moléculaire du NS5 nous permettra d'effectuer une définition plus précise de chaque molécule capable de se relier à des régions spécifiques des protéines et d'interrompre leur activité", explique la physicienne Glaucius Oliva de l'Institut de Physique de l'Université de São Paulo et auteure principale de la recherche, soutenue par la fondation brésilienne de recherche FAPESP.
 
La protéine NS5 est capable de copier l'ARN du virus plusieurs fois jusqu'à ce que Zika pénètre dans les parois cellulaires, se propageant dans le corps.
 
La protéine est produite par des virus du genre flavivirus, qui causent des maladies telles que la fièvre jaune, la dengue et l'hépatite C. En raison de son rôle crucial dans la réplication du virus dans le corps humain, elle a longtemps été soumise à des recherches visant le développement de médicaments qui peuvent perturber son activité.
 
Le principal candidat médicament, le sofosbuvir, est couramment utilisé contre l'hépatite C - et pourrait rapidement devenir une option thérapeutique contre le virus Zika, estime Glaucius Oliva.
 
Selon un article publié plus tôt cette année dans la revue Scientific Reports, sofosbuvir a réussi à arrêter la multiplication du virus dans la culture tissulaire, ce qui, révèle l'étude, réduit les dommages causés par l'infection au virus Zika.
 
Le biologiste Guilherme Milanez, de l'Institut de biologie de l'Université d'Etat de Campinas, estime pour sa part que l'étude peut être "essentielle" dans le développement de nouveaux médicaments ayant une activité antivirale spécifique contre Zika.
 
"Parce que la protéine NS5 est produite par différents flavivirus, il est probable qu'un seul médicament [tel que sofosbovir] ait une activité antivirale contre les virus de la dengue, de l'hépatite C et de Zika", a-t-il souligné.
 
Cependant, Guilherme Milanez avertit que les études en sont encore à un stade précoce de développement et qu'il existe un long chemin à parcourir jusqu'à la mise au point d'un médicament.
 
L'étude, publiée dans la revue Nature Communications, est soutenue par la Fondation pour le soutien à la recherche de l'État de Sao Paulo (FAPESP), l'un des donateurs de SciDev.Net.
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.