Rapprocher la science et le développement

Un recul sans précédent des MTN
  • Un recul sans précédent des MTN

Crédit image: Community Eye Health

Lecture rapide

  • Un rapport de l'OMS fait état de résultats exceptionnels dans la lutte contre les MTN

  • Grâce à un partenariat mondial, plusieurs maladies sont en voie d'être éradiquées

  • L'OMS appelle à inscrire la lutte contre ces maladies dans le contexte général des ODD

Shares
Dans un rapport publié ce 19 avril, l'Organisation Mondiale de la Santé estime que pour le seul compte de l'année 2015, un milliard de personnes ont bénéficié d'un traitement contre les maladies tropicales négligées (MTN).
 
Pour rappel, du 19 au 20 avril 2007, 200 personnes avaient participé au siège de l'OMS, à Genève, à la première rencontre internationale des partenaires mondiaux sur les maladies tropicales négligées.
 
Au nombre des participants se trouvaient les représentants des États membres, les donateurs, le secteur privé, les représentants des milieux universitaires et de nombreuses personnalités.
 
Dix ans plus tard, louant les succès du partenariat, la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, estime que "ces 10 dernières années, des millions de personnes ont échappé au handicap et à la pauvreté, grâce à l’un des partenariats mondiaux les plus efficaces de la santé publique moderne."
 
Le quatrième rapport de l'OMS sur les maladies tropicales négligées, intitulé Integrating neglected tropical diseases in global health and development [1] (Intégrer les maladies tropicales négligées dans la santé mondiale et le développement) détaille les réalisations dans le cadre de la feuille de route de l'organisation et estime que cela "démontre comment un solide appui politique, des dons généreux de médicaments et l’amélioration des conditions de vie ont permis une expansion soutenue des programmes de lutte contre les maladies dans les pays où elles ont la plus forte prévalence."

Trachoma tablets
Etapes-clés
• 2015 - Les interventions contre les MTN atteignent près d'un milliard des personnes les plus démunies
• 2013 - L'organe décisionnel de l'OMS - l'Assemblée mondiale de la Santé - adopte la Résolution 66.12 demandant aux pays d'accélérer les interventions pour éliminer les MTN
• 2012 - L'OMS publie la feuille de route des MTN avec les objectifs de 2015 et 2020. Inspirés par la Feuille de route, les partenaires approuvent la Déclaration de Londres, en apportant un soutien renouvelé à l'élimination de 10 MTN.
• 2010 - L'OMS publie son premier rapport mondial sur les MTN, suscitant des dons renouvelés et complémentaires en médicaments et en nature.
• 2008 - L'OMS publie son "Plan mondial de lutte contre les maladies tropicales négligées 2008 - 2015."
• 2007 - L'OMS organise la première réunion des partenaires mondiaux, annonçant une étroite collaboration entre les parties prenantes.
 
En 2012, les partenaires avaient signé la Déclaration de Londres sur les maladies tropicales négligées par laquelle ils s'étaient engagés à soutenir l'OMS dans le contrôle et l'élimination de dix maladies tropicales négligées d'ici à 2020.
 
En ce qui concerne l'Afrique, l'une des principales réalisations de la feuille de route de l'OMS concerne la prévalence des cas de trypanosomiase africaine (maladie du sommeil).
 
Le nombre de cas a en effet été ramené de 37.000 en 1999 à bien moins de 3.000 en 2015, soit une réduction de plus de 90%.
 
L'OMS note également que seulement 25 cas humains de dracunculose ont été enregistrés en 2016, ce qui met l’éradication de cette maladie à notre portée.
 
En dépit de ces résultats positifs, Dirk Engels, directeur du département Lutte contre les maladies tropicales négligées à l'OMS, invite à la vigilance et estime que de nouvelles avancées dans la lutte contre les maladies tropicales négligées dépendront de progrès plus généraux vers les objectifs de développement durable.
 
L'OMS a classé 18 maladies comme maladies tropicales négligées.
 
Figurent sur la liste la dengue, le chikungunya, la lèpre, la maladie du sommeil et la maladie de Chagas.
 
Il s'agit de maladies infectieuses qui affectent 149 pays, notamment les personnes vivant dans la pauvreté, sans accès à l'eau potable et en contact étroit avec les insectes infectieux et certains animaux, comme les moustiques.
 
Ces maladies coûtent chaque année des milliards de dollars aux économies des pays en développement.
 
L'OMS estime ainsi qu'il est crucial d’atteindre les cibles mondiales en matière d’eau et d’assainissement, pour lutter efficacement contre les MNT.
 
Selon l'organisation, 2,4 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à des installations d’assainissement de base, comme des toilettes ou des latrines, tandis que 660 millions continuent de boire de l’eau provenant de sources "non améliorées".

Références

[1] Integrating neglected tropical diseases in global health and development
 
Who NTD

Nombre de pages : vi, p.267

Date de publication : 19 avril 2017

Langues: Français

ISBN: 978 92 4 156544 8

Numéro de référence OMS: 

WHO/HTM/NTD/2017.01
 



Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.