Rapprocher la science et le développement

Cameroun: Une nouvelle application pour diagnostiquer les maladies cardiaques
  • Cameroun: Une nouvelle application pour diagnostiquer les maladies cardiaques

Crédit image: Juan Sonin

Lecture rapide

  • Des maladies du cœur comme les murmures cardiaques difficilement détectables au Cameroun, faute de matériel adéquat, pourraient être rapidement diagnostiqués

  • L'application fonctionne avec un téléphone portable utilisant le système d'exploitation Android

  • Le projet, en phase terminale, est à la recherche de partenaires financiers.

Shares
[YAOUNDE, CAMEROUN] Africa Technologie, le forum des chercheurs et innovateurs d’Afrique de l’Ouest et du centre organisé à Yaoundé du 11 au 12 décembre, a permis de découvrir le prototype d’une application informatique conçue par André Tchamba, chercheur à l’université de Dschang (Cameroun) et destinée à améliorer le diagnostic des maladies cardiovasculaires. 
 
A terme, le smartPhonoCard devrait être une application téléchargeable sur n’importe quel téléphone utilisant le système d'exploitation Android.
 
Il est destiné à capter l’activité mécanique du cœur.
 
"Le smartPhonoCard a la particularité de capter les sons produits par le cœur et de les transformer ensuite en signaux électriques pour interprétables par des spécialistes", explique André Rodrique Tchamba à SciDev.Net.
 
Selon le chercheur, les "souffles et murmures cardiaques symptomatiques d’une anomalie dans le flux sanguin" et indétectables par les appareils comme le Cardiopad, pourront désormais être diagnostiqués.
 
De même, souligne André Rodrique Tchamba, "le signal cardiaque d’une femme enceinte, ainsi que celui de son bébé, peuvent être obtenus simultanément avec cet appareil".
 
Dans un environnement comme le Cameroun, qui compte à peine une dizaine de cardiologues pour plus de 20 millions d’habitants, cette innovation a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme.
 
C’est le cas de l’hôpital départemental de Dschang où une équipe de médecins l’a expérimenté.
 
Pour le moment, André Rodrigue Tchamba et son équipe utilisent ce prototype comme produit de démonstration, en attendant l’approbation finale de la société camerounaise de cardiologie.
 
A l’étape de "maturation du projet", il est prévu d’étendre l’utilisation du smartPhonoCard à la  télémédecine.
 
Yves Bordet de CVT valorisation sud, la structure française en charge de la valorisation de la recherche des pays du sud, se dit "séduit par le projet dit souhaiter qu'il trouve rapidement un partenaire financier."
 
Le prix de vente à l’unité  est projeté à 2,5 millions de Francs CFA.
 
En même temps qu’un brevet d’invention est en cours d’obtention à l’OAPI, l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle,  André Rodrigue Tchamba et son équipe sont à  la recherche des partenaires industriels et financiers pour la phase finale du projet.
 

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.