Rapprocher la science et le développement

  • Appel pour la création d'une base de données sur les maladies négligées

[ABUJA] Les chercheurs lorigine dune premire validation de principe dune base de donnes mondiale sur les maladies tropicales ngliges (MTN) jugent le projet ralisable et prconisent quil soit tendu sans tarder.

Si les efforts visant liminer les MTN se sont amliors au cours des dernires annes, une base de donnes go-rfrence, mondiale, et accs libre serait essentielle pour stimuler ce travail, ont-ils dclar dans un article publi le mois dernier (13 dcembre) dans la revue PLoS Neglected Tropical Diseases.

Les estimations empiriques concernant la rpartition du risque dinfection et le fardeau des MTN lchelle nationale, du district ou du sous-district manquent pour la plupart des rgions du monde en dveloppement, ont-ils crit.

Or ces informations sont essentielles pour la planification et la mise en uvre dinterventions de contrle qui soient rentables et durables, pour les zones o les connaissances sur la distribution de la maladie sont limites.

Pour tudier la faisabilit dune base de donnes, les auteurs se sont concentrs sur la schistosomiase - une maladie chronique qui affecte plus de 700 millions de personnes dans le monde, selon lOMS. Au dpart, les chercheurs ont procd une revue de la littrature et sont entrs en contact avec des ministres de la sant et des institutions de recherche dans des pays endmiques en Afrique, dans le but dobtenir des donnes denqute strictement localises sur la prvalence de cette maladie. Ces donnes sont maintenant accessibles gratuitement sur Internet, et peuvent tre tlcharges sous des formats ordinaires et galement prsentes sous forme de carte.

Au dbut de 2011, la base de donnes contenait plus de 12 000 lieux denqutes dans 35 pays africains. Elle sest depuis lors largie aux pays non africains et dautres MTN comme la leishmaniose. Les auteurs esprent que la base de donnes continuera se dvelopper.

Pour Uwem Ekpo, parasitologue en sant publique lUniversit dagriculture dAbeokuta, au Nigeria, et un des auteurs de larticle, notre base de donnes est la premire fournir des donnes ncessaires, par exemple sur la schistosomiase au Nigeria qui pourront tre ensuite analyses et utilises pour planifier les activits de contrle aux niveaux national, des Etats et des collectivits locales.

Pour bon nombre de MTN, savoir o elles ont t signales constitue la premire tape de la planification dun programme de lutte. Notre base de donnes fournit cette information aux parties intresses.

Nanmoins, un obstacle majeur au succs de la lutte contre les MTN dans les pays en dveloppement est labsence de volont politique de la part des gouvernements pour financer les activits relatives aux MTN, ajoute Ekpo. Au Nigeria, ainsi, ce sont les financements internationaux qui ont conduit la plupart des succs obtenus dans lutte contre les MTN.

Tant que des pays comme le Nigeria nacceptent pas la ncessit de ddier des financements spciaux la lutte contre les MTN, ils se laisseront distancer, a-t-il poursuivi.

Ekpo demande aux chercheurs sur les MTN de fournir rgulirement des mises jour et dautres informations en vue de dvelopper la base de donnes.

Lien vers larticle complet dans PLoS Neglected Tropical Diseases

Lien vers le prototype de la base de donnes mondiale sur les maladies tropicales ngliges

Références

PLoS Neglected Tropical Diseases doi:10.1371/journal.pntd.0001404 (2011)

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.