Rapprocher la science et le développement

Nick Perkins (au milieu), Directeur de SciDev.Net.
  • SciDev.Net se dessine un avenir multimédia pour élargir son audience

Nick Perkins (au milieu), Directeur de SciDev.Net.
Crédit image: Flickr/UNDP in India

Lecture rapide

  • Les reportages sur le développement manquent souvent d'impact visuel

  • La plupart des sites web qui ont du succès utilisent largement des images et des supports vidéo

  • Par le biais du multimédia, nous pouvons rendre les sujets sur la science et le développement plus attrayants

Shares

En proposant plus de photos et de supports audio et vidéo, nous espérons retenir l'attention de nouveaux lecteurs sur des sujets de développement liés à la science qui, sans cela, passeraient inaperçus.

La tranquillité du bureau londonien de SciDev.Net a été perturbée la semaine dernière par l'arrivée d'une grande boîte en carton, suivie d'une question lancée par le livreur de la boîte qui se tenait au milieu de la pièce à toutes les personnes présentes — "Où - ' voulez-vous que je le pose ?" —

Une fois déballé, le 'le' s'est avéré être un nouveau Mac flambant neuf accompagné d'un minuscule clavier blanc et une souris — le visage multimédia des nouveautés à venir.

En qualité de nouveau rédacteur en chef, j'ai médité sur l'allure séduisante de cette nouvelle technologie et ai déploré que mon arrivée dans ce bureau quelques jours plus tôt ait suscité beaucoup moins d'attention et d'admiration que celle du Mac.

Trois questions me sont venues à l'esprit : qu'est-ce que le multimédia va apporter à la couverture existante par SciDev.Net des sujets relatifs à la science et au développement ; quels défis posera-t-il ; et enfin une question quelque peu impertinente : pourquoi a-t-il fallu 12 ans à SciDev.Net pour passer au contenu multimédia?
 

Mettre les utilisateurs à contribution


Les sujets multimédias, comme leur nom l'indique, offrent un mélange riche et complémentaire de textes, de photographies, de vidéo, de supports 'audio, graphiques et d'éléments interactifs sur un site web. Les utilisateurs peuvent accéder aux informations venant de chaque support d'une manière non linéaire. Ainsi, plutôt que de devoir suivre une structure linéaire rigide, ils sont invités à découvrir le site à leur convenance.

Nick Ishmael Perkins, le directeur de SciDev.Net, explique que cet outil va permettre aux lecteurs d'accéder aux commentaires et analyses sur la recherche, les informations scientifiques et les innovations de manières différentes. Le "multimédia", dit-il, "nous permet de nous régler sur les préférences de nos lecteurs". Lors d'une récente visite en Egypte, il a été rappelé à plusieurs reprises à Nick que les sites web les plus appréciés de la région étaient ceux qui tiraient pleinement parti des images et de la vidéo.

Alors que la révolution numérique se propage à travers le monde, il est de plus en plus évident que les 'lecteurs' veulent devenir des consommateurs multimédias de l'information. Ils aiment le mélange des différents supports médias et apprécient le fait que l'information puisse être plus visuelle et pas nécessairement immobile.

Ces dernières années, le journalisme scientifique s'est mis au diapason du goût du public pour les supports visuels. Les articles scientifiques produisent des images chocs qui ' attirent l'œil mais aussi l'attention des lecteurs qui, autrement, auraient pu ignorer leur contenu.

On ne peut malheureusement pas toujours en dire autant des sujets sur le développement dans la presse généraliste. Mais les sujets multimédias peuvent changer cela justement parce qu'ils attirent les utilisateurs, rendent le contenu plus compréhensible et impliquent émotionnellement l'utilisateur.
 

Science et développement


Mon expérience à la radio m'a permis de constater que les sujets relatifs à la science et au développement peuvent se compléter et bénéficier, lorsqu'ils narrent des histoires humaines individuelles, de l'adaptation du support multimédia.

A la fin des années 1990, j'ai travaillé sur un programme radiophonique britannique appelé In the Field avec le Natural Resources Institute de l'Université de Greenwich, à Londres, diffusé sur le Service monde de la BBC en 2001. Ce programme s'intéressait au rapport entre la recherche scientifique et les moyens de subsistance de l'homme.

Les scientifiques travaillant sur des projets de développement ont voulu élargir la diffusion de leurs résultats au-delà du cercle restreint des publications universitaires habituelles. Le point de départ de l'équipe consistait toujours à obliger les scientifiques à exposer en des termes simples la finalité de leurs travaux, le public ciblé et les raisons pour lesquelles tout le monde devrait s'y intéresser.

Dans les émissions radiophoniques, nous nous sommes éloignés de la présentation linéaire de l'information factuelle . Nous avons enrichi l'expérience d'écoute en proposant un large éventail de voix et avons utilisé les sons ambiants pour donner un sentiment de localisation. Nous avons créé un site d'appui qui était connecté au support audio de chaque émission, accompagné de textes et d'images, et avons imprimé des notes d'appui pour la série. [1]

Pour moi, c'est l'essence même de la production multimédia : il faut un sujet sur lequel on doit réfléchir de manière non linéaire.

Le projet novateur In the field m'a permis de réaliser qu'avec un peu d'imagination, des sujets multimédias peuvent émerger des matières de base les plus improbables. Cela les rend à la fois stimulants et passionnants. La vie des gens ordinaires, ainsi que le travail des scientifiques et des professionnels du développement, peuvent devenir accessibles et fascinants.
 

Les défis à relever


Bien sûr, la technologie a évolué depuis lors, mais les défis de la production de contenus multimédia restent les mêmes.

Pour SciDev.Net, le premier défi porte sur l'acquisition des bonnes compétences, du bon matériel et de bons logiciels, dit Nick. "Rien de tout cela n'est particulièrement difficile, mais cela est synonyme d'investissements supplémentaires pour un organisme de charité qui a bâti sa réputation sur un journalisme de qualité à l'intention des pays à bandes passantes faibles".

"Le deuxième défi, dit-il, "consiste à puiser dans la démocratisation de la pratique journalistique que proposent les outils multimédias tels que les smartphones, sans compromettre notre réputation sur l'exactitude et la fiabilité de la science. Nous ne voulons pas un nivellement par le bas, mais simplement élargir notre audience".

Alors pourquoi SciDev.Net a-t-il mis 12 ans pour passer au multimédia? Au moment de sa création, , ses bailleurs de fonds avaient estimé que le moment était venu de créer un site web d'information dédié à la science et au développement , même si une majorité des populations des pays du Sud n'y avaient pas accès ( la connectivité était un problème).

"Nous avons maintenant l'occasion de définir la convergence médiatique suivant notre agenda propre," dit Nick. "Notre objectif est de présenter les histoires sans les mettre en concurrence avec les autres médias, mais qui les appuient et, en définitive, leur permette de profiter d'une partie de la richesse journaliste dans le domaines de la science et de la technologie. Après tout, notre licence Creative Commons encourage activement la pratique du partage des contenus".

Nous sentons bien que nous sommes sur le point de créer quelque chose de vraiment excitant à SciDev.Net -- et que le nouveau Mac sera bientôt un acteur clé ' dans notre stratégie future de partage de contenu global. Comme le dit notre rédactrice en chef pour l'Amérique latine et les Caraïbes, Luisa Massarani: "Nous avons beaucoup à apprendre sur la production multimédia, mais c'est vraiment excitant !"

Kaz Janowski
Editor, SciDev.Net

Références

[1] In the Field (BBC World Service, accessed 2013)

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.