Rapprocher la science et le développement

Madagascar lance un réseau virtuel de recherche
  • Madagascar lance un réseau virtuel de recherche

Crédit image: SciDev.Net/Rivonala Razafison

Shares

[ANTANANARIVO] Madagascar a lancé un réseau de recherche en ligne dénommé iRENALA (Research and Education Network for Academic Learning Activities) dont l'objectif est de stimuler la science, la technologie et l'éducation dans le pays, et internationaliser son secteur scientifique.

Selon Horace Gatien, le président de l'Université de Toamasina, le réseau, lancé au début de ce mois (8 juin), va promouvoir les discussions entre les chercheurs, les étudiants et les décideurs à l'échelle planétaire, et facilitera l'accès à des documents numérisés disponibles dans les bibliothèques virtuelles. Il encouragera également l'apprentissage à distance dans le secteur de l'enseignement supérieur, a-t-il déclaré.

Selon un communiqué publié à l'issue d'une réunion gouvernementale le mois dernier (30 mai), le projet vise à tisser de nouveaux liens entre les six universités d'Etat de Madagascar, trois instituts supérieurs de technologie, le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, et tous les centres nationaux de recherche.

“Une étape fondamentale a été atteinte, grâce à la numérisation des universités et d'autres institutions impliquées dans la recherche.”

Patrick Pisal-Hamida, président-directeur général de Telma

iRENALA reliera Madagascar à un groupe de réseaux à travers le monde grâce à GÉANT, un réseau paneuropéen de recherche et d'éducation, qui permet de mettre en lien 40 millions d'utilisateurs dans plus de 8 000 institutions disséminées dans le monde.

"Madagascar est l'un des cinq pays africains ... [privilégiés] à jouir d'une telle opportunité", a déclaré Ny Hasina Andriamanjato, le ministre malgache de la poste, des télécommunications et des nouvelles technologies.

Andriamanjato a ajouté que le réseau faisait partie d'un mouvement plus vaste de numérisation des universités africaines, une idée lancée par des chercheurs africains lors d'un sommet France-Afrique qui s'est tenu à Ouagadougou, au Burkina Faso, en décembre 1996.

Le projet fait suite à un accord signé en décembre 2011 entre le gouvernement et Telma, un fournisseur de services Internet et de téléphonie mobile, dont les opérations sont rendues possibles grâce au câble à fibres optiques à grande vitesse passant par le Système de câbles sous-marins d'Afrique de l'Est (EASSY).

"Les activités d'apprentissage et de recherche sont destinées à s'améliorer, en dépit du fait que les universités malgaches sont mal équipées en infrastructures et en ressources", a déclaré le premier ministre malgache, Jean Omer Beriziky, lors du lancement.

"Nous allons produire beaucoup plus d'experts capables de faire avancer le pays et d'en finir avec la pauvreté d'ici 20 ans".

Patrick Pisal-Hamida, le Président-directeur général de Telma, a déclaré lors du lancement: "A partir d'aujourd'hui, une nouvelle ère s'ouvre pour le système d'enseignement supérieur à Madagascar. Une étape fondamentale a été atteinte, grâce à la numérisation des universités et d'autres institutions impliquées dans la recherche."

Etienne Hilaire Razafindehibe, le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a déclaré que l'objectif de l'association iRENALA était d'assurer une utilisation efficace du réseau.

En ajoutant, toutefois, que l'accès au réseau serait payant.

 

Références


Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.